Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voiture électrique

  • Energie : retour à un monde sans pétrole

    Jamais_contente.jpg

    Cette photo représente la "Jamais contente". Une voiture qui dépassa pour la première fois les 100 kms/h à Achères en 1899. Il s'agissait d'une voiture...électrique. Elle est désormais exposée au Musée de la voiture à Compiègne.

    C'est Patrick Wiedlocher, conseiller en développement durable du Président de La Poste, ancien président du COMOP du Grenelle sur la voiture électrique qui attira mon attention sur ce point : les solutions d'aujourd'hui pour sortir d'une économie ivre de pétrole sont parfois...anciennes !

    Ainsi en va-t-il de la voiture électrique balayée lors de l'avènement du pétrole. Il en va également ainsi du tramway, du transport par cable, de la relance d'une agriculture paysanne, de la nouvelle exploitation des moulins à vent etc.. Bref, il faudra agir sur tous les tableaux : développement de nouvelles et...d'anciennes techniques.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Tribune Terra Eco : « La voiture propre n’existe pas »

    couvA-4.jpg
    L'excellent magazine Terra Eco a bien voulu publier une tribune de votre serviteur consacrée aux véhicules propres.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Voiture "propre" : Chantal Jouanno a raison !

    c jouanno.jpgL'intelligence, me semble-t-il est de savoir tout autant exprimer ses désaccords que ses accords.

    Ce matin, donc, je suis d'accord avec Chantal Jouanno et demain je ne le serai peut être pas : ça s'appelle la démocratie .

    Interrogée sur le durcissement à venir du mécanisme du bonus malus automobile, la Secrétaire d'Etat à l'Ecologie a en effet déclaré : "les véhicules propres, cela n'existe pas".

    C'est tout simplement vrai mais, à la veille de l'annonce d'un grand plan présidentiel pour la voiture électrique, il faut avoir un certain courage pour le dire.

    ****

    AFP : Le bonus-malus sur les voitures appelé à "se durcir progressivement" (Jouanno)

    PARIS, 22 sept 2009 (AFP) - Le bonus-malus sur les voitures est appelé à "se durcir progressivement", a rappelé mardi la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno, sans cependant donner d'indications chiffrées sur cette évolution en 2010.
    "Sur le bonus-malus, l'engagement était très clair dès le départ: on veut un système qui se durcisse progressivement", a-t-elle affirmé sur France Info, soulignant que cette évolution était liée à l'efficacité même du dispositif, au-delà des discussions sur le poids qu'elle fait peser sur les finances publiques.
    "Ce n'est pas une prime à l'achat de véhicules", a-t-elle souligné. "C'est une prime au développement de véhicules entre guillemets propres, car les véhicules propres, cela n'existe pas", a-t-elle ajouté.
    Selon Les Echos, le bonus écologique doit être fortement réduit l'an prochain et les seuils d'émissions de carbone doivent être durcis. Selon le quotidien, la prime devrait ainsi passer de 1.000 à 700 euros pour les voitures émettant moins de 95 grammes de CO2, et de 700 à 500 euros pour les voitures émettant moins de 115 grammes de CO2.
    A Bercy, on souligne que les arbitrages "restent à effectuer" sur le sujet.
    "Les discussions sont encore en cours, mais c'est essentiellement lié à la nécessité de trouver le bon réglage, les bons taux, pour que ces dispositifs soient les plus efficaces", explique-t-on.
    Le bonus-malus sur les voitures, qui vise à réorienter la consommation et la production vers des véhicules plus vertueux écologiquement, a été instauré pleinement au 1er janvier 2008, dans la foulée du Grenelle de l'environnement.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Tribune libre dans Métro : "Que cache la voiture électrique ?"

    Métro 22 09 09 page 7 VE.jpgLe quotidien gratuit "Métro" a bien voulu m'ouvrir ses colonnes ce matin et publier une tribune libre sur la Voiture électrique.

    Un grand merci à la rédaction et à Nadia Lodo en particulier.

    Pour la télécharger c'est ici.

     

    Bonne lecture

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Voiture électrique : le mythe de la lutte contre les changements climatiques ! (FNE)

    voiture à pédale.jpgCommuniqué FNE - mercredi 16 septembre 2009 

    A la veille du salon Frankfort, la voiture électrique est partout et est présentée comme la solution miracle au dérèglement climatique. FNE remet les pendules à l’heure et publie son analyse.

    Pas de solution miracle. Pour Sébastien Genest, Président de FNE : « Pour passer d’une civilisation automobile à une civilisation écomobile, la voiture électrique n’est pas la solution miracle. Pour l’heure, la voiture électrique est surtout une gigantesque campagne de communication dont le premier résultat n’est pas de baisser les émissions de gaz à effet de serre mais d’augmenter les financements publics des constructeurs automobiles ! »

    Evitons les faux débats. Pour Michel Dubromel, responsable transports de FNE : « La question n’est pas d’être pour ou contre la voiture électrique ! La vraie question est de savoir où, quand et comment on pourrait utiliser intelligemment une voiture tout court, y compris électrique. Et pour nous la réponse est : pas n’importe où, pas n’importe quand et pas n’importe comment ! »

    Communication : la voiture propre écrase tout. La voiture électrique est partout : vedette du salon de Frankfort, priorité du grand emprunt national, superbonus de 5000 euros et d’un grand plan annoncé le 23 septembre, achat de quads électriques à La Poste… Seul problème : la voiture électrique n’est nulle part !

    Arnaud Gossement, porte parole de FNE, ajoute : « Sa commercialisation à grande échelle est annoncée depuis des décennies. Mais ce sont des fonds publics monstrueux qui seraient nécessaires à sa mise en circulation, notamment car il faut des infrastructures de recharge. Cessons de mettre sous perfusion une industrie automobile qui n’en a guère besoin. Le chantage à la protection de l’environnement et à l’emploi doit cesser.»

    La voiture propre : un mythe ? FNE publie aujourd’hui un dossier qui démontre que la voiture propre est aussi un slogan publicitaire. Pour FNE, la priorité est de repenser l’usage de la voiture pour la remettre à sa place…et sa place ne doit plus être au cœur de notre modèle économique et social.

    Céline Mesquida, chargée de mission Transport de FNE précise : « La voiture électrique est un objet de fantasme ! Malheureusement, elle pollue elle aussi. Non seulement la production d’électricité émet toujours du CO2 à un moment ou un autre mais la voiture soi disant propre suppose aussi des embouteillages, des routes et génère des déchets. L’urgence est donc de repenser l’usage de la voiture. »

    Télechargez le dossier de presse

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Taxe carbone : la voiture électrique, invitée vedette du débat

    39420_royal-voiture-electrique-une.jpgLe débat sur la taxe carbone remet la voiture électrique sur le devant de la scène. A la veille du salon de Francfort, c'est une publicité inespérée pour les constructeurs.

    Aprés Ségolène Royal, c'est Alain Juppé qui réclame qu'un effort soit fait sur le développement de la voiture électrique.

    La voiture est donc la grande vedette du débat sur la taxe carbone. dans un premier temps, les opposants à cette taxe n'ont pas cessé de parler des personnes vivant en zone rurale contraintes de prendre leur auto : le débat a donc tout de suite porté sur la voiture comme si la taxe carbone se limitait à l'augmentation du prix de l'essence à la pompe.

    Désormais, le développement de la voiture électrique également qualifiée de "propre" est mis en avant comme la solution.

    Le problème est que la voiture ne peut être "la" solution pour une société malade de la voiture. Le problème est que la "voiture propre" est un mythe. Une voiture électrique c'est aussi une masse de déchets, des routes, des infrastructures de transport...

    Surtout, une voiture électrique consomme de l'énergie qui n'est jamais tout à fait propre. L'électricité peut générer d'importants gaz à effet de serre lorsqu'elle est produite par des centrales à charbon, ce qui est le cas de nombreux pays dans le monde. L'électricité nucléaire serait aussi fortement sollicitée alors que la question des déchets et de la gestion démocratique de cette filière n'est pas réglée.

    Bref, le développement de la voiture électrique ne peut pas être écarté mais peut difficilement apparaître comme la solution miracle...

    Lien permanent Pin it! Imprimer 4 commentaires