Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

g 20

  • Climat/Copenhague : le G 20 aboutit à une déclaration d'intention à Saint Andrews

    G20 St Andrews.jpg

    Les Ministres des finances du G20 se sont réunis hier à Saint Andrews en Ecosse. Cette réunion était particulièrement importante à deux titres : d'une part parce que l'enjeu du financement est au centre des négociations climatiques en cours, d'autre part parce que le G20 se réunissait pour la dernière fois avant le sommet de Copenhague qui s'ouvre le 7 décembre prochain.

    La lecture du communiqué officiel publié à l'issue de cette réunion n'incite pas à l'optimisme. Ce communiqué peut être consulté ici.

    Le paragraphe relatif à l'enjeu climatique est le suvant, il "mérite" d'être reproduit en intégralité : "We committed to take action to tackle the threat of climate change and work towards an ambitious outcome in Copenhagen, within the objective, provisions and principles of the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC). We discussed climate change financing options and recognised the need to increase significantly and urgently the scale and predictability of finance to implement an ambitious international agreement. Public finance can leverage significant private investment. Increasing the scope of carbon markets would depend on policy frameworks of developed and developing countries and on the depth of emission reductions on the part of developed countries. To deliver this financing, coordinated equitable, transparent and effective institutional arrangements will be needed.
    Coordination of support for country-led plans and reporting of this support should be ensured across all financing channels, multilateral, regional and bilateral. We discussed a range of options and, recognising that finance will play an important role in the delivery of the outcome
    at Copenhagen, we commit to take forward further work on climate change finance, to define financing options and institutional arrangements
    .

    En résumé : le G20 souhaite un "accord ambitieux" à Copenhague mais ne donne aucun chiffre ni ne prend aucun engagement sur le dossier du financement. Au contraire, il souligne l'importance des importances privés et des efforts à réaliser par les Etats développés ou en voie de développement. Bref, le chemin paraît encore long alors que Copenhague : c'est demain.

    A ce rythme là, ce n'est pas un accord politique qui sera signé mais une simple déclaration d'intention.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire