Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

epr

  • La ligne électrique THT "Contentin-Maine" est déclarée d'utilité publique

    ligne_haute-tension.jpgAu Journal officiel de ce dimanche 27 juin 2010 au matin, ont été publiés deux arrêtés relatifs à la déclaration d'utilité publique des travaux de construction de la ligne à trés haute tension "Contentin-Maine" qui desservira le réacteur nucléaire EPR.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Nucléaire - EPR de Penly : le 24 mars, un débat public sur une décision déjà prise

    epr.jpgLa Commission nationale du débat public vient d'annoncer que le débat pbulic relatif à la construction d'un nouveau réacteur nucléaire EPR sur le site de Penly se tiendra du 24 mars au 24 juillet 2010.Sur quoi portera ce débat public ?

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires
  • Nucléaire : l'information est mieux contrôlée que la sécurité

    epr afp.jpg

    Trois nouvelles importantes sur le nucléaire qui démontrent qu'il s'agit bien d'une énergie du passé. Qui démontrent aussi que l'information est bien mieux contrôlée que la sécurité.

    Première information : la France devra importer du courant électrique cet hiver. Ce n'est pas la première fois mais le contexte est aujourd'hui différent : les énergies renouvelables et les partisans ne cessent de critiquer leur supposée intermittence. Or, manifestement, le ucléaire ne fait pas mieux et n'assure pas du tout l'indépendance énergétique de la France.

    Deuxième information : Melox, filiale du groupe Areva, a été contrainte de signaler lundi, un incident nucléaire de niveau 1 de l'échelle INES qui en compte 7 et qui s'est produit jeudi 29 Octobre sur le site nucléaire de Marcoule, dans le département du Gard. 

    Troisisème information : le programme EPR va trés mal. Les autorités de sûreté nucléaire britannique, française et finlandaise ont émis des réserves sur les systèmes de sûreté des réacteurs nucléaires EPR, demandant aux exploitants et fabricants "d'améliorer la conception initiale de l'EPR.

    Quoi de commun à ces trois informations ? En premier lieu, le mythe d'un nucléaire infaillible et assurant l'indépendance énergétique de la France est mis à mal. En second lieu, l'information vient systématique, non du politique mais d'Agences spécialement crées pour le contrôle de lal filièer nucléaire. Conséquence, nous sommes dépendants - et le politique aussi - de ces agences pour être tenus au courant de faits qui datent souvent de plusieurs jours avant d'être rendus publics.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • EPR Penly 3 : un débat public pour quoi faire ?

    centrale_nucleaire_fr.jpgIl y a des informations que l'on hésite à qualifier de grostesques ou d'affligeantes...

    La Commission nationale du débat public a décidé d'organiser un débat public relatif à la création d'un réacteur nucléaire de type EPR à Penly en Seine Maritime (Merci Hélène Gassin pour l'inforrmation).

    Rappelons qu'un débat public est censé être organisé à un instant où "toutes les options sont encores ouvertes", selon les termes de la Convention d'Aarhus signée en 1998.

    Oui mais voilà, le Président de la République a déjà annoncé que ce réacteur serait construit. Alors pourquoi débattre d'une décision déjà prise ?

    Pour rien.....surtout si l'on se rappelle du précédent débat public relatif au premier réacteur EPR en cours de construction à Flamanville.

    En effet, la décision et le budget de ce réacteur avaient été votés avant même que les débats ne commencent.

    Au cours des débats, EDF avait refusé toute contre expertise et toute transparence sur la sécurité de son projet. Enfin, le Président de la République d'alors avait confirmé, à l'occasion des voeux du nouvel an, la création de l'EPR alors que le débat public .... n'était pas terminé !

    Le plus navrant est la formulation de la décision de la CNDP.....prononcer le terme "Grenelle" et qualifier cette opération commerciale dangereruse et inutile d' "intérêt national" est ...grostesque ou affligeant.

    En tout cas : le débat public EPR Penly 3 : ce sera sans moi !

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Réacteur nucléaire EPR : le Conseil d'Etat rejette le recours des associations

    EPR.jpgC'est fini. Par une décision "Association France Nature Environnement et autres" rendu ce 23 avril, le COnseil d'etat, soit la plus haute juridiction française a rejeté le recours des associations tendat à l'annulation du décret d'autorisation

    Pour avoir contribué à cette action en justice, je suis déçu. Très déçu même si je comprends parfaitement que le Juge n'a pas souhaité endosser une responsabilité qui est celle du Politique.

    Je comprends aussi que les arguments d'ordre technique avaient peu de prospérer devant le Conseil d'Etat car ce dernier n'a ni pour fonction ni pour vocation d'être un technicien ou un expert de l'atome.

    J'avais cependant un peu plus d'espoir que la question de la démocratie soit discutée. Je m'explique : la décision de créer un réacteur EPR a été prise bien avant qu'un débat public ne soit organisé par la Commission nationale du débat public de novrembre 2005 à février 2006.

    Consulter les ciotyens aprés avoir décidé, voilà qui est étrange. Pourtant l'histoire se répète : le Président de la République a annoncé la construction d'un réacteur EPR à Penly, avant toute concertation.

    Voici le considérant (passage) de la décision qui a le plus retenu mon attention.

    "Considérant qu’il ressort des pièces du dossier que l’autorisation de création de l’installation nucléaire de base dénommée Flamanville 3 a fait l’objet d’un débat public, organisé par la Commission nationale du débat public, saisie le 4 novembre 2004, du 19 octobre 2005 au 18 février 2006, conformément aux prescriptions des articles L. 121-1 et suivants du code de l’environnement, ainsi que d’une enquête publique, qui s’est déroulée du 15 juin au 31 juillet 2006, conformément aux prescriptions des articles L. 123-4 et suivants du même code ; qu’il ressort des pièces du dossier, et notamment des termes du bilan du débat public, que celui-ci a porté sur l’opportunité du projet, alors même que ce dernier a été mentionné, antérieurement à la clôture du débat, dans des déclarations publiques ainsi qu’à l’article 5 de la loi du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de la politique énergétique, dont les dispositions sont dépourvues de portée contraignante ; que ni ces mentions, ni celle figurant dans un arrêté du ministre délégué à l’industrie du 7 juillet 2006 relatif à la programmation pluriannuelle des investissements de production d’électricité n’ont eu pour objet ou pour effet de se substituer à la décision d’autorisation de création de cette installation nucléaire ; qu’il en va de même de la délivrance à Electricité de France par le préfet de la Manche, sur le fondement des dispositions du code de l’urbanisme, de permis de construire certains ouvrages nécessaires à la réalisation du projet ; que, dès lors que le débat et l’enquête publique se sont déroulés antérieurement à la délivrance de l’autorisation de création de l’installation litigieuse, les requérants ne sont pas fondés à soutenir qu’auraient été méconnus les objectifs de la directive ci-dessus mentionnée ni les dispositions de l’article 7 de la Charte de l’environnement"

    Je respecte mais ne partage pas cette analyse. Je ne referai bien entendu pas le procès ici mais il me semble que le principe de participation et la Convention d'Aarhus pourraient être mieux appliqués.

    Au final, je n'irai pas au débat public sur le projet de réacteur nucléaire EPR à Penly car les dés sont déjà jetés.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires