Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

centrale solaire

  • Solaire : une centrale au sol peut être conforme au caractère agricole d'une zone (Cours administratives d'appel de Nantes et Bordeaux)

    La Cour administrative d'appel de Nantes (arrêt du 23 octobre 2015) et la Cour administrative d'appel de Bordeaux (arrêt du 13 octobre 2015) viennent d'apporter d'importantes précisions quant aux conditions dans lesquelles une centrale solaire au sol peut être implantée en zone agricole.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Solaire : conditions d'implantation d'une centrale au sol en zone agricole et en zone littorale (CAA Bordeaux)

    balance.jpgPar arrêt du 4 avril 2013, la Cour administrative d'appel de Bordeaux, statuant sur la légalité du permis de construire une centrale solaire au sol en Martinique, apporte d'intéressantes précisions sur le régime juridique de cette installation, notamment en zone agricole et littorale.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Solaire : Bordeaux va accueillir la plus grande centrale intégrée au bâti

    solaire centrale bordeaux.jpg

    27 terrains de football : c'est l'équivalent en surface de la plus grande centrale solaire de France, intégrée au bâti, qui devrait être réalisée sur un parking du Parc des expositions de Bordeaux Lac, fin 2010.

    Concrètement, les 8000 places de véhicules de ce parking, occupant 20 hectares de terrain, devraient être recouvertes par 60 000 paneaux solaires photovoltaïques d'une suraface de 92 000 m². Ceux-ci devront produire 12 megawatts (MW) par an, soit l'équivalent de l'électricité consommée chaque année par 5.000 foyers ou encore la moitié de la consommation de l'éclairage public de la ville de Bordeaux.

    L'architecte du chantier, M Francis Cardete a déclaré que 900 pieux de 18 mètres de profondeur seront installés pour soutenir les structures portant les panneaux solaires. Au total, le coût de ce projet réalisé par EDF Energies nouvelles sera de l'ordre de 60 millions d'euros. La Société bordelaise des équipements publics d'expositions et de congrès (SBEPEC) devrait recevoir une redevance de 1,3 million d'euros par an durant 20 ans.

    L'avantage de ce projet est de ne pas consommer d'espaces naturels ou agricoles. Ses concepteurs envisagent désormais de couvrir les toits du Parc d'exposition lui-même.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire