Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

capture

  • Dérèglement climatique : yaka mettre le carbone dans un trou

    csc GU.jpgLa société Total projette d'enfouir plusieurs milliers de tonnes de CO² à partir de son site industriel situé sur le territoire de la commune de Lacq, proche des Pyrénées. Des associations se sont d'ores et déjà mobilisées contre ce projet dont le seul bénéficiaire sera le pétrolier lui-même.

    Je vous recommande l'écoute, sur le site de Reporterre, de cette interview par Hervé Kempf, journaliste connu du journal Le Monde, de Marie-Laure Lambert. Marie-Laure est Maître de conférences en droit à l'Université d'Aix-Marseille, membre du réseau juridique de France Nature Environnement. Elle milite contre vents et marées pour que Total n'obtienne pas l'autorisation de mettre son carbone dans un grand trou.

    Cliquer ici. (crédits photo : Greenunivers)

     

     

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • La fausse bonne idée du stockage souterrain de CO2

    capture stockage carbone.jpegCommuniqué de presse France Nature Environnement -  Vendredi 27 mars

    La fausse bonne idée du stockage souterrain de CO2

    (photo Greenunivers)

    L'engouement pour le stockage souterrain du CO2 est en train de retomber. Un rapport parlementaire vient de confirmer la position des associations. FNE réaffirme son opposition à cette technique inutile et coûteuse, qui n’arrange que les producteurs d’énergies fossiles. Pendant queTotal fore toujours.

    Un stockage souterrain de CO2 dans les Pyrénées Atlantiques

    Depuis des mois, les associations nationales, régionales et locales de protection de l’environnement s’opposent au premier projet français de captage et stockage souterrain de CO2, porté par TOTAL dans les Pyrénées - Atlantiques.

    Marie-Laure Lambert, membre du directoire du réseau juridique de FNE, accuse : « Pour verdir son image et surtout récupérer des permis d’émission, Total fore actuellement un nouveau puits sous le vignoble de Jurançon, méprisant les risques de fuites pour les riverains et l’acidification des terrains, protégé par un régime juridique sur mesure qui le dégagera, en 2013, de toute responsabilité en matière de surveillance, d’entretien du site et d’intervention en cas d’accident. »

    FNE demande la suspension immédiate des travaux en cours sur ce site Total, qui relèvent du coup de force. En effet, toutes les autorisations n’ont pas été données.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire