Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

éoliennes - Page 3

  • Projet de loi Grenelle 2 : l'éolien à la peine (FNE, Ligue ROC, LPO)

    éolienne par gros temps.jpgFrance Nature Environnement, la Ligne ROC et la Ligue pour la protection des oiseaux viennent de publier un communiqué sur les éoliennes que je me permets de reproduire ci dessous.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • "L'éolien n'a pas besoin d'une nouvelle réglementation" (FNE)

    éolienne par en dessous.jpgDans le contexte de controverse sur l'avenir des éoliennes, voici le texte d'une interview de Christian Garnier, Vice président de France Nature Environnement, au Journal Environnement Magazine.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • éoliennes, grenelle...petite revue de presse

    journaux lunettes.jpgQuelques articles de presse, dont certains sont en ligne, citent l'auteur de ce blog.

    Voici une petite revue de presse (Flick'R Jean C)

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Mission parlementaire sur l'éolien : le rapport

    ass nat.jpgLa version définitive du rapport de la Mission parlementaire sur l'éolien, présidée par M Patrick Ollier peut être téléchargée ici.

    J'aurai l'occasion d'en débattre avec M Franck Reynier, député et rapporteur de cette Mission, sur France culture, le 7 avril prochain, dans l'émission quotidienne de débat "Du grain à moudre", animée par Julie Clarini et Brice Couturier.

    Je vous en souhaite bonne lecture.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Mission parlementaire sur l'éolien : le pré rapport

    ass nat.jpgVous pouvez télécharger ici une version provisoire du rapport de la Mission parlementaire sur l'éolien, présidée par M Patrick Ollier.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Mission Ollier sur l'éolien : le risque juridique (GreenUnivers)

    GreenUnivers.jpgPour infiormation je viens de publier un article sur le site "GreenUnivers" consacré aux conclusions de la Mission parlementaire sur l'éolien, qui doivent être rendues publiques prochainement.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • L’éolien prié de rentrer dans le rang (Libération)

    energies-renouvelables_uej.jpgLe Journal Libération a bien voulu me poser quelques questions sur les éoliennes.

    Vous pouvez lire l'article ici et ci dessous.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 5 commentaires
  • Un député co-rapporteur de la mission parlementaire sur l'éolien démissionne

    ass nat arrondie.jpgM Philippe Plisson, député PS, vient de démissionner de son mandat de co-rapporteur de la Mission parlementaire d'information sur l'éolien. Il s'agit d'une information importante et je reproduis ci dessous la dépêche AFP qui en rend compte.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 8 commentaires
  • Eoliennes et radars : une cohabitation délicate (GreenUnivers)

    GreenUnivers.jpgPour information, je viens de publier sur le site GreenUnivers, avec Mlle Pauline Hili, Juriste en droit de l'environnement, un article consacré à cette problématique.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Lois Grenelle et Eoliennes…des points en suspens…(Nicolas Smadja)

    eolienne.jpgJe remercie Nicolas Smadja, Juriste spécialisé en droit de l'énergie, qui a bien voulu m'autoriser la présente note, trés intéressante, sur ce blog. Je vous en souhaite bonne lecture.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Projet de loi Grenelle 2 : le point sur les amendements relatifs à l'Eolien Off Shore

    ass nat.jpgL'énergie du vent est sévèrement chahutée par une pluie d'amendements qui viennent d'être déposés sur le projet de loi Grenelle 2. Commençons par faire le point sur les amendements relatifs précisément à l'éolien off shore.

    On rappellera tout d'abord qu'aucune éolienne ne tourne encore aux larges de nos côtes...

    Eolien Off Shore et zone d'exclusion. Plusieurs députés dont MM Luca et Spagnou ont déposé un amendement (CE 15 rect) qui tend à exclure toute éolienne dans une bande de 10 kms le long du littoral - au sens de la loi littoral de 1986 - et d'une bande de 15 kms au large du rivage.

    Procédure d'appel d'offre. Ces mêmes députés proposent (am CE 16 rect) de soumettre tout nouveau projet éolien à la procédure de l'appel d'offres de manière à assurer une mise en concurrence des opérateurs au bénéfice de l'Etat.

    On sait que lesdits opérateurs sont généralement assez réservés sur cette procédure qui allonge les délais de réalisation des projets. Pour mémoire, l'appel d'offres dont procède le projet de Veulettes sur Mer a été passé en 2004 mais le parc pourrait ne pas fonctionner avant 2014.

    Urbanisme. Plusieurs députés socialistes ont proposé une suppression du classement des éoliennes au titre de la police des installations classées. Par la suite, ils ont déposé une proposition d'amendement (CE 86) qui maintient, pour les éoliennes en mer, l'obtention du permis de construire et le respect des dispositions d'urbanisme. 

    Garanties financières. L'amendement n°CAE 311 déposé notamment par M Decool, prévoit que "l'exploitant d'éoliennes off shore soint contraint de constituer des garanties financières (en vue du démantèlement et de la remise en état du site aprés exploitation) ne soient constituées qu'au cours de l'exploitation et non dés le début de la construction des installations, comme c'est normalement le cas pour les installations situées sur le domaine public maritime". L'exposé des motifs de cet amendement précise en outre : "Les professionnels de la pêche sont inquiets car l'on ne dispose à l'heure actuelle que de peu de références sur la rentabilité financière des projets d'éoliennes en mer et d'une faible visibilité sur leur devenir. Il serait donc préférable que les porteurs de projets constituent ces garanties financières le plus en amont possible des projets, c'est à dire dés le début de leur construction, puique l'on peut s'attendre, en outre, à ce que les travaux de démantèlement et de remise en état des sites en mer présentant davantage de difficultés qu'à terre".

    A titre personnel, je ne peux que redire ici à quel point le classement ICPE - a fortiori en raison de la création du régime de l'enregistrement - est une erreur. Plutôt que de conserver une police spéciale unique et structurée pour cette source d'énergie renouvelable, le législateur s'apprête à éclater le corps de règles de droit applicables aux éoliennes, selon leur taille, leur implantation terrestre ou en mer etc....Une même police spéciale permettait de tenir compte des spécificités de chaque catégorie de projets tout en assurant la clarté et la lisibilité de la règle de droit dont ont besoin les opérateurs économiques et les citoyens.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 4 commentaires
  • Les éoliennes vont-elles subir le même sort que les antennes relais ?

    eolienne.jpg

    On se souvient que plusieurs juridictions, dont la Cour d'appel de Versailles par arrêt du 4 février 2009, ont ordonné le retrait d'antennes relais de téléphonie mobile, en raison du "trouble anormal de voisinage" qui en procède.

    Les associations opposées à l'implantation d'éoliennes suivront-elles la même stratégie ? Jusqu'à présent, le contentieux des éoliennes était essentiellement constitué de recours devant le Juge administratif tendant à l'annulation des permis de construire. Dans ce contexte, la Cour d'appel de Rennes vient de rendre, ce 1er décembre 2009, un arrêt intéressant pour l'avenir de la filière éolienne. La Cour a en effet ordonné :

    "l'interruption complète des huit éoliennes exploitées par la SARL XXX et la SAS XXX sur le territoire des communes de Cast, Châteaulin et Plomodern en période nocturne, soit entre vingt-deux heures et sept heures".

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • "Mers du nord" de l'UE: 9 pays développeront un réseau offshore d'éoliennes (AFP)

    éolienoffshore.png

    Cette dépêche AFP a particulièrement attirée mon attention pour deux raisons. Primo, elle démontre que tout ne se passe pas au Bella Center de Copenhague. Deuxio, il est intéressant de voir la France signer un accord de développement l'éolien POff shore alors même qu'aucune éolienne ne tourne au large des côtes françaises...

    * * * * * * * *

    "Mers du nord" de l'UE: 9 pays développeront un réseau offshore d'éoliennes

    AFP, publié le 07/12/2009

    BRUXELLES - Neuf pays de l'UE ont signé lundi à Bruxelles une déclaration commune visant à développer un vaste réseau d'éoliennes offshore dans la région "des mers du Nord", une coopération proclamée le jour du démarrage des négociations climatiques de Copenhague.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Le décollage tardif de l'éolien off-shore en France (Le Monde)

    eolien-offshore.jpg

    Le journal "Le Monde" vient de publier - dans son édition datée du 2 décembre 2009 - un article intitulé 'Le décollage tardif éolien off-shore en France.

    Merci à l'auteur de l'article qui cite une analyse de l'auteur de ce blog.

    Pour lire l'article, c'est ici.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Eoliennes : pas d'atteinte au paysage pour la Cour administrative d'appel de Bordeaux

    éolienne par en dessous.jpg

    Encore un arrêt intéressant relatif aux éoliennes et à leur insertion paysagère.

    Par arrêt du 27 octobre 2009, la Cour administrative d'appel de Bordeaux a rejeté le recours du Ministre de l'Ecologie tendant à ce que soit annulé, en appel, le jugement du 14 février 2008 par lequel le Tribunal administratif de Toulouse avait rejeté le recours de la société Eole Res tendant à l'annulation de l'arrêté du 19 janvier 2005 portant refus de délivrer le permis de construire six éoliennes sur le territoire de la commune de Lapanouse de Cernon. 

    Etait donc en cause la légalité de cet arrêté par lequel le Préfet de l'Aveyron avait bloqué la réalisation d'un projet éolien.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires
  • L'éolien off-shore : une utopie ? (La Chaîne de l'Energie)

    eoliennescielgris.gif

    Le site "La Chaîne de l'Energie" de l'Expansion a bien voulu publier un article de votre serviteur sur l'éolien off shore.

    Son titre : L'éolien off-shore : une utopie ?

    Bonne lecture.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Eoliennes off shore : un vent (trés) mauvais continue de souffler

    une_eolienoffshoredeuxcotes_090901.gif

    On parle beaucoup ces temps ci de la résistance qui s'organise contre le développement de l'éolien terrestre. L'ancien Président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, a d'ailleurs récemment renouvelé ses critiques contre l'énergie du vent, dans un entretien à l'agence Reuters.

    Résultat : la France se dote d'objectifs ambitieux en matière d'énergie éolienne mais ne les atteindra sans doute pas à ce rythme là. Rappelons que l'objectif est de 25 000 MW de puissance installée en 2020 dont une partie en mer. Si les refus de permis ou de ZDE, les recours en justice et les nouvelles contraintes juridiques contiuent de se multiplier, l'éolien n'aura été qu'un espoir et la France ratera définitivement le virage des énergies renouvelables. Certains articles de presse évoquent même un "coup de sirocco" sur l'éolien !

    Le vent mauvais qui souffle depuis quelques années sur l'éolien terrestre souffle également et de plus en fort sur l'éolien marin "Off Shore". Le premier projet de ferme éolienne développé par la Société Enertrag à la suite d'un appel d'offre ministériel décroché en 2004 ne fonctionnera peut être pas avant...2014. 10 ans pour monter une ferme éolienne, c'est un peu long...

    De la même manière, le plus important projet de ferme éolienne en mer dit des "Deux Côtes" connaît lui aussi des difficultés. Rappelons que ce projet concerne une ferme éolienne offshore de 141 machines implantées à 14 km au large des côtes de Criel-sur-Mer (Seine-Maritime) et Cayeux-sur-Mer (Somme). La Commission nationale débat public a récemment décidé d'organiser un débat public sur ce dossier mais il semble que cette décision n'ait pas fait l'unanimité au sommet de l'Etat. Le motif ? Il conviendrait d'attendre la mise en phase des shémas de façade littorale, définis dans le projet de loi Grenelle 2 qui n'a toujours pas été voté par l'Assemblée nationale. A l'inverse, le débat public sur l'EPR de Penly, lui, ne devrait pas trop attendre.

    Ainsi que l'a révélé la presse, le président du conseil régional de Haute-Normandie, M Alain Le Vern, est alors intervenu - début novembre -pour demander au gouvernement de ne pas retarder le projet éolien des Deux côtes. Sa lettre au Ministre de l'Ecologie précise que ce projet «constitue une véritable opportunité pour dynamiser l'économie et l'emploi en région. Malgré les intérêts écologiques et économiques évidents de ce projet, le directeur de cabinet du ministre Borloo est intervenu auprès du président de la commission nationale du débat public pour surseoir au débat sur ce projet. Cette décision risque de retarder encore une réalisation importante pour la Haute-Normandie et de pénaliser les nombreuses entreprises susceptibles de prendre part à ce chantier ».

    Cette lettre démontre que les élus locaux ne sont pas tous hostiles à l'éolien, loin s'en faut et que la résistance provient peut être davantage du coeur de l'Etat. En attendant, la France ne compte toujours aucune éolienne en mer et ne deviendra jamais la championne des énergies renouvelables qu'elle pourrait être, en raison notamment d'un potentiel marin exceptionnel.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire
  • Les partisans de l'éolien dénoncent un "blocage d'Etat" (Reuters)

    A lire, cette dépêche où l'on découvre donc que je suis un "partisan de l'éolien".
    PARIS, 20 novembre (Reuters) - Il n'existe en France aucune volonté "d'en haut" de développer une filière éolienne crédible et efficace, déplorent les partisans de l'énergie tirée du vent, qui pointent du doigt le "lobby" nucléaire.

    Les obstacles sont autant politiques qu'industriels et technocratiques, disent-ils.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Eoliennes : les freins se multiplient

    ligne tht.jpg

    Je publie à dessein cette photo. Nicolas Wolff, directeur général France du fabricant danois de turbines pour éoliennes Vestas, interrogé par le site Actu Environnement, rappelle avec raison que le problème esthétique des 150 000 pylones à haute tension est sans doute plus grave que celui des 2300 éoliennes installées.

    Il rappelle aussi l'opposition de la filière éolienne au classement de cette énergie renouvelable au titre de la police des installations classées. A titre personnel, je n'ai jamais cessé de militer contre cette réforme contenue dans le projet de loi "Grenelle 2" portant "Engagement national pour l'environnement" qui doit encore être voté par l'Assemblée nationale aprés l'avoir été par le Sénat le 8 octobre dernier.

    Quelques chiffres : alors que la puissance éolienne installée en France dépasse péniblement les 4000 MW, le Grenelle de l'environnement a fixé un objectif de 25 000 MW en 2020. Comment atteindre cet objectif et développer réellement les énergies renouvelables en durcissant encore un peu plus une réglementation qui impose déjà un délai de 4 ans en moyenne pour qu'une ferme éolienne commence à fonctionner ?

    En réalité, la résistance ne vient pas tant de la population. Non, la résistance vient surtout de la "haute" administration et je le constate chaque jour comme avocat : les Préfets multiplient les refus de permis de construire ou de définition d'une Zone de développement éolien. Un exemple parmi d'autres  : cet article de La Voix du Nord sur la situation du Groupe "Les Carrières du Boulonnais", confronté à un refus préfectoral de définir une ZDE, qui autoriserait un rachat de l'électricité ainsi produite. En réalité, l'éolien ne correspond pas à la culture des grands corps de fonctionnaires, dont certains sont encore attachés à un modèle de production énergétique monopolistique, centralisé et fondé sur le nucléaire.

    Demain, les éoliennes feront donc l'objet d'une nouvelle procédure d'autorisation, une de plus, celle qui sera préalable à l'obtention d'une autorisation délivrée au titre de la police des installations classées. Qu'est ce que cela apportera ? Rien puisque les fermes éoliennes font déjà l'objet d'une évaluation environnementale et d'une enquête publique. A l'inverse, la procédure sera plus lourde, le Conseil supérieur des installations classées devra être consulté etc.... Cela allongera le délai d'instruction du dossier et accoîtra le risque contentieux déjà élevé au moment de la délivrance du permis de construire. L'éolien terrestre risque de souffrir à un moment où l'éolien marin est loin de pouvoir compenser cette situation puisque....aucune éolienne n'est implantée au large de nos côtes !

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires
  • Des éoliennes, les radars et le Juge

    radar_opoul.jpg

    Green Univers, excellent site d’information sur l’actualité des Greentechs, vient de publier un article intitulé « Eolien et radars, une scène de ménage à 5,75 millions d’euros ». Cette somme correspond au montant d’un fond d’investissement abondé par l’administration britannique et la filière éolienne pour prévenir l’impact éventuel des éoliennes pour le fonctionnement des radars. L’article précise également que ce problème est étudié ailleurs, en France et en Allemagne notamment.

    En France, les Ministres de l’Ecologie et de la Défense ont signé le 3 mars 2008, une circulaire relative aux « Perturbations par les aérogénérateurs du fonctionnement des radars fixes de l’Aviation civile, de la Défense nationale, de Météo-France et des ports et navigation maritime et fluviale (PNM) ». Celle-ci précise que les services des opérateurs radars doivent être sollicités pour avis lors de l’instruction des demandes de permis de construire d’éoliennes. La circulaire renvoie également à des études de l’Agence nationale des Fréquences qui préconisent le respect de distances et la définition de zones d’interdiction, de protection et de coordination.

    Le Juge administratif a, pour sa part, déjà été appelé à se prononcer à plusieurs reprises sur la « cohabitation » des éoliennes avec les radars.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Dimanche, 50% de l'électricité produite en Espagne était éolienne

    éoliennes espagne.jpgVoilà une belle nouvelle : à lire sur le site de Libération. 53% de l"électricité porduite en Espagne ce dimanche entre 3h20 et 8h40 était d'origine éolienne. Il convient de souligner que la capacité de production éolienne en Espagne est de prés de 17 000 MW (contre environ 4000 MW en France).

    Libération.fr : Grâce à de forts vents, l'Espagne a enregistré ce dimanche un record de production d'électricité par éoliennes.

    Le précédent «record» était de 44%. Dimanche, entre 03h20 et 08h40, plus de moitié de l'électricité produite en Espagne était d'origine éolienne, avec un pic à 53%. El Pais, qui rapporte l'information ce lundi, l'explique par de très forts vents soufflant sur une bonne partie de la péninsule.

    Le président de REE, le gestionnaire du réseau de transport électrique espagnol, Luis Atienza, a déclaré au journal que ce record «est une borne qui nous remplit d'orgueil». Au total, 11.500 mégawatts ont été produits, l'équivalent de 11 réacteurs nucléaires.

    L'Espagne, qui a résolument parié depuis plusieurs années sur les énergies renouvelables, bénéficie dans son ratio énergétique de 13% d'éolien, entre 9 et 10% d'hydraulique et 2,5% de solaire. La capacité installée en énergie éolienne peut atteindre 17.700 mégawatts, plus de dix fois celle de 1999, et l'objectif espagnol est d'atteindre une capacité de 40.000 mégawatts en 2040.

    Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero a décidé de sortir progressivement l'Espagne de l'énergie nucléaire, en exploitant les centrales jusqu'à leur fin de vie, au profit des renouvelables. Un des défis concernant l'énergie éolienne est de répartir la courbe de demande au cours de la journée, afin que toute l'énergie produite soit consommée

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • Des arrêtés anti éoliennes ?

    eolienne.jpg

    On se souvient que de nombreux maires et collectivités locales ont adopté, ces dernières années, des arrêtés et des délibérations qui tendaient à interdire ou à encadrer la culture d'organismes génétiquement modifiés. Le parallèle a ses limites mais la question se pose de savoir si des élus locaux seront tentés de recourir aux règles de la police municipale pour exprimer leur réserves ou celles de leurs administrés quant aux conditions d'implantations de l'énergie éolienne, et ce, alors même que les éoliennes font l'objet d'une police spéciale dont l'exercice est du ressort de l'Etat.

    Ainsi, en région Nord Pas de Calais, le Maire d'Hermin (SIVOM du Bruaysis), qui serait critique quant aux conditions de montage du projet de parc éolien du Bruaysis, vient de signer un arrêté qui interdit la  circulation de la grue de montage des éoliennes sur les hauteurs de sa commune. Le chantier de création du parc éolien serait suspendu. Est-ce un arrêté anti-éolienne ? Il ne semble pas, ce qui expliquerait que les associations anti éoliennes n'en fassent pas état. Un article publié dans La Voix du Nord en mars 2009 rapporte d'ailleurs ces propos de l'élu signataire de l'arrêté : « On a bien eu deux-trois mouvements d'humeur à l'annonce du projet, se souvient le premier adjoint Jean-Luc Leclercq, mais franchement, personne ne s'en plaint aujourd'hui. » Lui est franchement pour. « C'est l'avenir ! Je suis sensible à la question de l'environnement, à la qualité de l'air, et aux énergies renouvelables, souligne l'élu. Le nucléaire, c'est quand même pas ce qui se fait de mieux... Ces éoliennes ne vont pas défigurer le paysage, j'en suis persuadé. Quant aux murs du "poste de livraison", qui enregistrera les chiffres de production d'électricité, il sera construit au beau milieu de la plaine, côté Gauchin. Il n'y aura donc pas de nuisances particulières pour le village".

    A l'avenir, il conviendra donc de faire le tri entre les décisions par lesquelles des élus locaux s'opposeront au principe même de parcs éoliens de celles par lesquelles seront critiquées les conditions d'implantation. Le terme "anti éolien" devrait donc être utilisé avec prudence avant de qualifier un mouvement ou une personne. En réalité, le mouvement d'arrêté anti éoliennes est, selon les informations disponiobles, inexistant et donc incomparable avec ce qui s'est passé avec les OGM.

    Cette "affaire" est l'occasion de consulter la carte de France des éoliennes mise en ligne par l'ADEME. L'amplitude est assez forte d'une région à l'autre : 583 MW installés en Picardie contre 0, 06 MW en Ile de France et s'explique en raison des variations du potentiel éolien (vents, paysages etc...). Il serait intéressant de réaliser une étude sociologique (qui existe peut être déjà : merci de me le signaler) pour étudier la corrélation éventuelle entre le nombre d'éoliennes installées et le niveau d'opposition.

    Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire
  • AFP : Après Grenelle 2, l'éolien plus difficile à implanter

    éolienne par gros temps.jpgPARIS, 05 oct 2009 (AFP) - Les sénateurs, qui examinent la loi Grenelle 2, ont accepté lundi de durcir les conditions d'implantation des éoliennes en France alors que le plan de développement des énergies renouvelables prévoit de multiplier le parc par dix d'ici 2020.
    Les éoliennes terrestres rejoindront ainsi en 2011 le régime des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), ce qui tend à complexifier les procédures d'autorisation.

    L'opposition, par la voix de Roland Courteau (PS), a accusé le gouvernement de vouloir "verrouiller l'éolien sur terre" alors que "notre législation est déjà l'une des plus contraignante d'Europe (...) pour mieux ouvrir l'éolien en mer à de gigantesques parcs éoliens".

    "Outre un permis de construire, les éoliennes devront désormais faire l'objet d'une autorisation délivrée au terme d'une procédure lourde d'un an et demi à deux ans", regrette Arnaud Gossement, porte-parole de France Nature environnement (FNE).

    "Le signal émis par l'Etat en direction des investisseurs est très négatif: on met l'accent sur le risque environnemental et non sur l'apport des éoliennes à sa protection", ajoute-t-il en rappelant que les acteurs du Grenelle de l'environnement - collectivités, syndicats, patronat, ONG et représentants du gouvernement - s'étaient opposés "à l'unanimité" à un tel classement.

    Le rapporteur UMP, Bruno Sido, avait considéré en commission que le placement des éoliennes sous le régime des installations classées constituait "un mauvais signal à la population et un gage (donné) aux opposants" au développement de l'éolien.
    Joint par l'AFP, le syndicat des Energies renouvelables (SER), qui regroupe les filières professionnelles, a préféré s'abstenir de tout commentaire jusqu'à l'étude minutieuse des dispositions adoptées.

    Courant septembre, son président André Antolini s'inquiétait d'un durcissement des règles du jeu: "On a déjà la législation la plus contraignante de la planète", indiquait-il en affirmant que "la délivrance des permis de construire des éoliennes est en chute libre".
    En l'état, la loi - qui fait l'objet d'une lecture unique devant les deux chambres, Sénat puis Assemblée nationale - durcit également la planification des champs d'éoliennes en ajoutant de nouveaux critères à la définition des ZDE, ou zone économique de développement, tels que la protection de la sécurité publique, de la biodiversité et du patrimoine d'archéologique.

    Les sénateurs ont cependant atténué certaines dispositions du projet de loi, dessiné pour apaiser la fronde contre les éoliennes et qui suggérait que les moulins à vent rejoignent le régime ICPE dès janvier 2010. De même, ils ont raccourci les délais de recours contre les projets.
    Ce que dénonce la fédération Environnement durable (FED), farouchement hostile aux mâts et qui s'insurge contre ce "coup du lobby éolien": "Pendant ce temps là on va essayer de faire passer tous les projets", s'inquiète Jean-Louis Butré, son président.
    "C'est bien de durcir la législation parce qu'actuellement c'est un bazar innommable", s'est-il félicité néanmoins.

    Reste que l'Union européenne appelle ses Etats membres, dont la France, à "veiller à simplifier et accélérer les procédures administratives" pour les installations produisant de l'électricité de source renouvelable.

    La France s'est également vu fixer un objectif de 23% de renouvelables d'ici 2020, soit un objectif de 25.000 MW installés pour l'énergie du vent, contre 6.000 actuellement (ce qui la place au quatrième rang européen derrière l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie).

    Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires