Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solaire en zones délaissées : publication d’un rapport de l’ADEME sur le gisement potentiel auquel a participé Me Florian Ferjoux pour ENERPLAN

Le 24 mai 2019, l’ADEME a publié son rapport final portant sur une évaluation du gisement relatif aux zones délaissées et artificialisées propices à l'implantation de centrales photovoltaïques (le rapport est consultable ici, sa synthèse ici).

Me Florian Ferjoux, avocat au cabinet, était l’un des membres du comité de pilotage de l’ADEME pour Enerplan.

L’étude met en évidence un potentiel national estimé à 53 GWc, réparti à 93 % sur les zones délaissées (49 GWc) et à 7 % sur les parkings (4 GWc).

Comme le rappelle l’ADEME, " cette étude porte sur l’évaluation du gisement potentiel national français des zones délaissées (friches industrielles, tertiaires, commerciales, autres sites pollués et délaissés – friches agricoles exclues) et parkings pour l’implantation de centrales photovoltaïques (> 250 kWc), en France métropolitaine et Corse ".

Il s’agit d’un indicateur brut pour un potentiel important, qui, par la dimension de l’étude, ne prend pas en compte tous les éléments économiques et juridiques pour le développement d’un projet, mais qui a été affiné tout au long de l’élaboration du rapport.

Le chiffre qui en ressort donne un signal notable pour le déploiement de l’énergie solaire au sein de zones délaissées, en complément avec le potentiel de développement de cette énergie en toiture.


Cabinet Gossement Avocats

Note du 5 décembre 2016 - Solaire et sites dégradés : le cabinet Gossement avocats participe pour Enerplan aux travaux de l'ADEME

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.