Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nucléaire: la Cour des Comptes va expertiser les coûts de la filière (AFP)

cour des comptes.jpgVoici une dépêche AFP d'une particulière importance  : le Premier ministre a demandé à la Cour des comptes d'expertiser les coûts de de la filière nucléaire. Une demande inimaginable il ya encore peu. La preuve qu'il ya bien un avant et un aprés Fukushima.

AFP - PARIS - Le Premier ministre François Fillon a demandé à la Cour des comptes d'expertiser les coûts de la filière nucléaire, y compris ceux relatifs au démantèlement des installations, dans une lettre adressée à son Premier président Didier Migaud et rendue publique dimanche.

François Fillon rappelle dans cette lettre datée du 17 mai que le gouvernement a demandé à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de conduire un audit sur les installations nucléaires françaises à la suite de l'accident de la centrale de Fukushima au Japon.

Il m'apparaît tout aussi important que soient également pris en compte, à leur bon niveau, les coûts liés au démantèlement des installations nucléaires, au recyclage des combustibles usés, au stockage des déchets, à la recherche et développement ou au contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection, écrit M. Fillon.

La Cour des comptes, qui a déjà mené des travaux sur ce sujet en 2005, devra se prononcer notamment sur la bonne prise en compte des charges de long terme par les exploitants d'installations nucléaires. La loi prévoit que ces derniers évaluent les charges afférentes au démantèlement et à la gestion des déchets.

La Cour devra expertiser les données qui lui seront fournies par les opérateurs du secteur et recueillir les questionnements pertinents, émanant d'économistes comme d'associations de protection de l'environnement, indique le Premier ministre.

Votre rapport tiendra également compte des objectifs généraux concernant la mise en service de nouveaux réacteurs et la poursuite d'exploitation des centrales nucléaires au-delà de 40 ans, tels qu'ils sont exprimés dans la programmation pluriannuelle des investissements, poursuit-il.

 

Le rapport devra être rendu avant le 31 janvier 2012.

 

 

(©AFP / 22 mai 2011 12h20) 

 

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • Qui va oser évaluer le coût de surveillance des zones de stockage pour 240000 ans (simple division par 1024 de la radioactivité du plutonium) ?
    Sachant que 5Kg de plutonium valent environ une bombe atomique, la production est monstrueuse. Les déchets seront extrêmement dangereux pour les archéologues dans 6 fois la vie passée par les sapiens-sapiens.

    Bon courage à la cours des comptes...
    Mais cela va dans le bon sens, VIVEMENT les énergies renouvelables.
    Lionel Nusslé, EELV Cannes

Les commentaires sont fermés.