Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eloi Laurent : "Social-Ecologie", Flammarion

social écologie,éloi laurent,flammarionVoici un livre indispensable. Je me permets de vous recommander la lecture de "Social-Ecologie" par Eloi Laurent, économiste et conseiller scientifique à l'OFCE. Un essai intelligent pour réunir les idées de justice sociale et de protection de l'environnement mais aussi pour penser l'écologie à gauche. 

Pour consulter la présentation de ce livre sur le site des éditions Flammarion, c'est ici

Voici une phrase qui résume assez bien la thèse principale de cet ouvrage : 

"C'est le retour de l'esprit de justice, sur la forme et sur le fond, qui redonnera à l'écoclogie, la place qu'elle mérite dans le débat public français" (p 209).

Il n'est pas d'usage de faire état de la fin d'un film ou d'un livre. Mais je ne résiste pas à l'envie de vous rapporter les deux dernières phrases de celui d'Eloi Laurent qui constituent, me semble-t-il la meilleure invitation à sa lecture : 

"Il est trés improbable que l'amour de la Nature suffise à nous sortir des crises environnementales que nous avons semées et dont nous allons, si nous n'y prenons garde, récolter la violente injustice. Mais nous aimons sans doute plus la justice que nous n'aimons la Nature. C'est notre chance, et la sienne."

 

Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires

Commentaires

  • En parallèle, je vous recommande de lire "La Théorie de la Justice" de John Rawls.

  • Merci pour votre conseil. Je viens de me le procurer !
    Après l'avoir lu, je tâcherai de passer de nouveau le filtre de la modération de votre blog (ce en quoi vous avez raison), afin de dire en résumé ce que j'ai tiré comme enseignement de cet ouvrage, face aux enjeux du contemporain.
    En parallèle avec le commentaire précédent, je recommanderais, à qui voudra, l'analyse délivrée par "Si c'est un homme", de Primo Levi, s'il n'a pas été déjà lu étant donné la notoriété de ce témoignage universaliste. Il y est question, en creux, tout du long, de la justice des hommes : le déterminisme/l'aléatoire, le juste/l'injuste, le bien/le mal. Comme une grille de lecture, une matrice, qui peut s'appliquer à d'autres époques, lieux, domaines du social. Cet auteur était chimiste de formation et cela se ressent dans sa façon d'appréhender les choses.

Les commentaires sont fermés.