Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fillon: "sur le photovoltaïque, on a fait n'importe quoi" (AFP)

fillon.jpgJe ne peux que vous recommander la lecture de cette dépêche AFP qui rapporte les propos assez clairs du Premier ministre ": "sur le photovoltaïque, on a fait n'importe quoi".

VITRE (Ille-et-Vilaine) - Le Premier ministre François Fillon a estimé vendredi à Vitré que les pouvoirs publics avaient "fait n'importe quoi" pour encourager l'essor de l'industrie photovoltaïque, avant le recadrage intervenu au mois de mars.

"Je veux dire les choses: franchement, on avait fait n'importe quoi", a déclaré le Premier ministre devant un parterre de chefs d'entreprise, dont certains venaient de se plaindre de l'instabilité réglementaire, l'exemple du photovoltaïque étant cité.

"Vous allez dire, c'est de notre responsabilité, c'est le gouvernement, le Parlement. Disons qu'il y avait beaucoup d'enthousiasme autour de cette idée qu'il fallait développer le photovoltaïque, mais enfin, on a mis en place des tarifs complètement déraisonnables", a poursuivi M. Fillon.

Le Premier ministre a notamment estimé que les anciens tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque avaient fait augmenter le prix de l'électricité pour les Français.

"Si vous voulez que les prix de l'électricité augmentent de 5 à 6% par an, il fallait continuer avec le système en place", a-t-il dit.

Les anciens tarifs ont conduit à la constitution de réseaux d'installateurs "pas professionnels", a ajouté M. Fillon, qui a dit avoir lui-même reçu sur son téléphone portable des SMS publicitaires lui proposant de se "constituer un revenu supplémentaire en installant des panneaux solaires" sur son toit.

M. Fillon était vendredi en déplacement à Vitré avec le ministre du Travail Xavier Bertrand, dans le cadre de la semaine de l'Industrie. Il devait tenir en fin d'après-midi une réunion avec les militants locaux de l'UMP, avec le député-maire UMP et centriste Pierre Méhaignerie.

Le gouvernement a publié début mars le nouveau cadre de régulation du photovoltaïque en France. Celui-ci limite la politique de tarifs de rachat aux installations les plus petites (le marché des particuliers) et prévoit des appels d'offres pour les projets plus importants.

(©AFP / 08 avril 2011 17h45) 

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • il aurait pu être encore plus franc et nous dire quelle société peut se payer l'envoi de quelques centaines de milliers de SMS ???? mais là, c'est sa place qui sautait...

Les commentaires sont fermés.