Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le CLER s'engage pour "Pour le rétablissement d’un contrôle démocratique local des réseaux de distribution d’électricité"

Logo_CLER.jpgJe reproduis ci-aprés, avec son accord, le communiqué de presse et le dossier de presse diffusés ce jour par le Comité de Liaison Energies Renouvelables (CLER). Je vous en souhaite bonne lecture.

Vous pouvez télécharger ici le dossier de presse du CLERLe site internet du CLER : http://www.cler.org/info/


Communiqué de presse du CLER - 17 janvier 2011 

Pour le rétablissement d’un contrôle démocratique local des réseaux de distribution d’électricité : un citoyen saisit le Tribunal Administratif


Le niveau local est déterminant pour la mise en place d’économies d’énergie, de développement énergétique durable et  de mobilisation sur les changements climatiques. Propriétaires des réseaux de distribution d’énergie, les communes et leurs groupements représentent le territoire géographique idéal pour le développement d’une politique énergétique durable.

Or, la situation engendrée par la loi de monopole quasi absolu d’EDF auprès des collectivités, sur la distribution et la fourniture d’électricité, les empêche d’exercer un véritable contrôle démocratique de leurs réseaux, les plaçant sous tutelle de l’entreprise.

À cela s’ajoute une grande opacité quant à l’usage des sommes prélevées sur les réseaux locaux par EDF et sa filiale à 100% ERDF. La Ville de Paris symbolise bien cette situation où les montants destinés à la modernisation des réseaux ont été versés au concessionnaire mais pas entièrement réinvestis comme ils auraient dû l’être. Pourtant la Ville, à qui la loi interdit de gérer elle-même son réseau de distribution en régie ou d’en confier la gestion à un opérateur de son choix, a signé avec EDF/ERDF l’avenant de prolongation de son contrat de concession de distribution d’électricité.

Ce sont ces constats qui ont poussé un citoyen parisien à réagir en saisissant le Tribunal Administratif de Paris d’un recours en annulation de l’avenant au traité de concession pour la distribution et la fourniture aux tarifs réglementés de l’électricité.
Ce sont ces mêmes constats qui ont convaincu le CLER de soutenir cette action, dans le but que soit rendue aux collectivités la possibilité de réellement gérer leurs réseaux afin qu’elles puissent assurer leur mission de service public.

Le CLER est une association de protection de l’environnement, créée en 1984 pour promouvoir la maîtrise des énergies et développer les énergies renouvelables en France. Aujourd’hui, plus de 200 professionnels, associations locales, organismes de formation ou collectivités locales adhèrent au CLER.

 

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • il aurait aussi beaucoup à faire,dans le meme style pour l'eau, adduction toute aussi indispensable. il me semble meme que certains ont souhaiter batailler au conseil régional d'ile de france là dessus non ? quoi qu'il en soit, lorsque l'on imagine les sommes en jeu d'aussi grosses mégalopoles, il est inconcevable que les marchés ne soient pas plus transparent.

Les commentaires sont fermés.