Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solaire : la Chine annonce de nouvelles aides au développement de son industrie

panneau-solaire-photovoltaique.jpgDans le contexte actuel, voici une information particulièrement importante. Ci-aprés la dépêche AP publiée vendredi 3 décembre.



China promises new support to solar development
By JOE McDONALD, AP Business Writer Joe Mcdonald, Ap Business Writer Fri Dec 3, 7:28 am ET
BEIJING – Beijing is promising new subsidies to develop China's solar power industry — policies already under fire from the United States as a possible trade violation.

The Finance Ministry announcement late Thursday came amid global talks in Cancun, Mexico, on controlling output of gases blamed for changing the climate. China and the United States are the world's biggest greenhouse gas emitters.

Beijing has rejected binding emission limits but is pushing to develop solar and wind power technology to reduce reliance on imported oil and gas and to profit from growing global clean power demand. The government wants at least 15 percent of China's power to come from renewable sources by 2020.

Beijing will create 13 industry zones and pay up to half the price of equipment for solar power projects, the Finance Ministry said. It said other costs will be covered by a subsidy of 4 to 6 yuan (60 to 90 U.S. cents) per watt of generating capacity.

"China will invest more in construction projects with solar power applications," the ministry said on its website.

Environmentalists have welcomed China's promotion of clean power. But foreign business and labor groups complain Beijing is improperly subsidizing its manufacturers and hampering access to its large, fast-growing market.

The U.S. government is investigating a September complaint by the United Steelworkers union that says subsidized Chinese producers sell equipment at unfairly low prices, destroying American jobs. If Washington supports the complaint, it could file a World Trade Organization case and seek permission to sanction Chinese goods.

The latest announcement gives too few details to know whether it might trigger new trade complaints, said Frank Haugwitz, a renewable energy consultant in Beijing. He said suppliers will have to wait to see how the government carries out the policy.

China has major solar equipment producers but most of their goods are sold abroad due to the technology's higher cost, while domestic renewable energy has relied heavily on wind and hydroelectric dams. Beijing launched an initiative last year, dubbed Golden Sun, to promote domestic use of solar power.

Thursday's announcement said the government wants to install at least 1,000 megawatts of solar generating capacity — the equivalent of two standard coal-fired power plants — annually starting in 2013.

"This confirms the political commitment to support all renewable energy technologies," said Haugwitz. "They are saying, since our industry is doing fairly well in the export business, the product must be pretty good and we can support local deployment."

Government-subsidized domestic sales could help Chinese producers that have seen exports weaken since demand in Spain, a major market, collapsed in 2009 due to the global crisis and France and Germany reduced rates paid for solar-generated power.

Solar generating capacity in China costs 20,000 to 30,000 yuan ($2,900 to $4,400) per kilowatt-hour, up to seven times the price of coal-fired power, according to figures reported by Jiang Liping, a researcher for State Grid Corp., which runs most of China's power distribution grid, at a September conference in Beijing.

Lien permanent Pin it! Imprimer 4 commentaires

Commentaires

  • Quel est le véritable fin mot de toute cette histoire ?
    Que se passe-t-il dans les plus hautes sphères?
    Pour les théoriciens du complot, cela doit carburer dur sous le chapeau.

    L'information importante, c'est que la France en matière de politique de développement des énergies renouvelable sur son propre sol, ne peut et ne pourra jamais rivaliser avec un état comme la Chine.
    80 000 foyers français sont équipés d'un générateur photovoltaïque de 3kWc, soit 0,12% de la population française (240 MWc).
    0,12% de la population chinoise, c'est 1,7 million de foyers. Soit environ 5000 MWc à raison de petits 3kWc.
    La démesure est significative lorsque l'on considère les objectifs français pour 2020, soit 5400 MWc.
    Lorsque la chine aura procédé au développement de sa propre production d'électricité photovoltaïque, à hauteur du volume envisagé par la France, il lui en restera encore beaucoup à faire. Comme on dit, elle en aura encore sous la pédale.
    Au regard du potentiel de son marché intérieur, ses exportations vers la France font gentiment sourire.
    C'est pourtant un gros point noir visé par les politiques français, que d'endiguer cet envahissement de modules photovoltaïques chinois.
    Pour les fabricants chinois, ce n'est tout au plus qu'un biscuit apéritif, le gros morceau de gâteau se situe désormais sur leur propre sol.

    La décision du gouvernement de freiner brutalement l'essor du photovoltaïque en France ne nuira que très peu aux chinois.
    Elle nuira aux français, ça oui.
    D'ailleurs, j'espère que le SER pourra auditer dans les prochaines semaines, tous les acteurs recensés dans leur annuaire : http://www.enr.fr/docs/2010140822_annuaireindustriePV2010.pdf
    Afin de mesurer les retombées en matière d'emploi dans la filière.
    Puis ensuite, si le coeur leur en dit, ils pourront interroger les fabricants chinois pour connaitre l'impact des revirements politiques français sur leur main d'oeuvre.

    Si il y a bien un pays qui peut sortir grand gagnant mondial dans l'industrie photovoltaïque, c'est la chine. N'en doutons pas un seul instant.
    Pour nous, notre avenir français, c'est le passé de l'espagne.
    C'est dire...

  • ...pensez aux TPE

    Jeune indépendant, j'ai eu la malheureuse idée de démarrer mon activité avant les multiples mésaventures du secteurs photovoltaique francais...
    Motivé par l'entrepreunariat et par cette activité en 'Cleantec', j'ai pris mon courage à deux mains, mes petites économies et monté mon EURL. Après avoir affronté le dédale kafkaïens de l'administration/banques/assurances que doit traverser tout entrepreneur, j'ai dû comme tous mes confrères réviser constamment mes projets à la baisse..

    Aujourd'hui j'espère juste récupérer ce que j'ai investi. Que dd'énergie fichue en l'air ! Je suis écoeuré de la brutalité et le mépris avec lesquelles les choses sont gérées... Ce gouvernement a eu l'incurie d'ouvrir une boite de Pandore et il fera du dégât avant de parvenir à la refermer...

    Dans les dégâts collatéraux pensez à compter ce qu'il sera brisé dans la dynamique des jeunes entrepreneurs qui y ont cru & qui ont vu ensuite qu'il n'y a finalement que les grands lobbies qui tirent leur épingle du jeu.

    Je n'ai désormais qu'une stricte défiance à l'égard de cet Etat vendu aux plus puissants, et mon dégoût me dégoute... Où va la France ?

  • O,60€/Wc...ça c'est bon pour la planète, quand on pense qu'il y'a à peine 3 ans ces mêmes modules étaient à 3 €, même en trés grosses quantitées. Et quoiqu'en dise NKM un modules Chinois, même s'il pollue plus qu'un module Européen (ça fait des années qu'on le sait dailleurs), le bilan écologique reste trés positif, et l'énergie grise, largement compensée.

    encore 3 ans et on sera à 0,10€/Wc!

  • @Photon

    Ils n'auront pas de mal à atteindre les 0,1 si l'Etat Chinois continue à investir massivement dans l'outil de production pour rien... là où nos industriels se ruinent en fonds propres.

Les commentaires sont fermés.