Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solaire : baisse du crédit d'impôt le 29 septembre ?

Logo%20Europe%201.jpg"Faisable techniquement" : c'est ce que les services du Premier ministre auraient donc affirmé à Europe 1, s'agissant de la baisse de moitié du crédit d'impôt solaire le 29 septembre prochain.

Vous pouvez écouter la chronique "La question environnement" de Brigitte Béjean diffusée à l'antenne ce matin, sur le site d'Europe 1.

Le Gouvernement ne confirme ni n'infirme l'information, publiée dans les Echos lundi dernier. Depuis, cet article, la crainte d'une baisse anticipée de ce crédit d'impôt se renforce donc chaque jour. Une chose est certaine, ce climat est délètre pour le développement de la filière. La rumeur suffit à elle seule à créer les conditions du problème. Le simple fait de laisser penser que le crédit d'impôt solaire sera raboté suffit à encourager certains professionnels à déposer des dossiers. Il y a fort à parier que ces dépôts de dossiers constitueront ensuite le motif définitif pour baisser le crédit d'impôt.

Pour sortir de la situation actuelle, il est indispensable de repenser la gouvernance de la filière et de lui donner enfin visibilité et sécurité. Il est également indispensable que les autorités compétentes fassent la lumière sur les caractéristiques de la file d'attente dont l'encombrement est créateur de tant d'émotions.

Lien permanent Pin it! Imprimer 4 commentaires

Commentaires

  • Je suis dépité par les informations données et par les motivations du gouvernement.
    Aujourd'hui j'aimeria qu'il y ai un collectif d'entrepreneur (j'en fais parti mais je rêve) qui aille botté le cul des abrutis qui nous gouvernent : les raisons pour modifier la donne des énergies renouvelables aujourd'hui ne sont celles que l'on nous donnent et tout le monde le sait ... belle enculerie.
    On veut motiver les gens à créer, à développer, à travailler .... mais en fait l'Etat du
    Général Sarko a une vision à court terme de la réalité des choses ... évidemment ils ne seront pas réélus dans 2 ans.
    La filière photovoltaique continue de se développer partout dans le monde et nous on fanfaronne avec nos petits objectifs que l'on auraient atteints. 15 000 emplois en création (majorité de TPE et d'artisants), la vie de plusieurs familles en jeu mais c'est pas grave tant que les lobbies sont satisfaient tout va bien ... et oui un petit parachute doré ça peut aider dans quelques temps ...n'est ce pas M. Charpin ?
    Bon je crois que je vais couler le navire et aller vendre du schit c'est plus tranquille !!!

  • "Faisable techniquement", oui!

    Juridiquement défendable, à voir!

    La rétroactivité fiscale peut se justifier au nom "d'impérieux motifs d'intérêt général" MAIS "le seul intérêt financier de l’Etat ne permet pas de justifier l’intervention rétroactive".

    Voir ARRET CEDH 11 FEVRIER 2010 AFFAIRE JAVAUGUE c. FRANCE

    http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?action=html&documentId=862484&portal=hbkm&source=externalbydocnumber&table=F69A27FD8FB86142BF01C1166DEA398649

    Qu'en pensent les juristes?

  • La vérité est que Borloo est un imposteur.
    Il s'est servi du grenelle de l'environnement comme d'un marche pied politique.
    Tout comme Martine Aubry en d'autre temps s'est servie des 35 H pour booster son avenir et se croire dotée d'un destin.
    M. Borloo on ne vous entend guère vous exprimer en ce moment sur la mise à mort de toute une profession d'installateurs qui ont cru dans vos envoléees lyriques sur l'avenir des renouvelables dans notre pays.
    Vos services se sont ils trompés à ce point dans l'analyse stratégique du photovoltaique pour que vous fassiez un tel recul en arrière.!! Changez de collaborateurs M. Borloo.
    Comment un homme comme vous peut il vendre son âme au Sieur Charpin.

    Honte à vous !!
    une certitude : aux prochaines élections, je vote LE PEN

  • Votons plutôt Ecolo !
    Concernant Borloo rien d'étonnant de la part de l'ancien avocat d'affaire de Bernard Tapie. Mais bon il est juste comme tous les autres : carrieriste !
    Concernant la mort des énergies vertes, notre gouvernement a fait le choix du Nucléaire. L'argent grapillé sur l'écologie va servir à renflouer Areva.

Les commentaires sont fermés.