Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hydroélectricité : signature d'une convention d'engagements

Pour information, le Ministère de l'écologie a mis en ligne plusieurs documents, dont le dossier de presse, relatifs à l'hydroélectricité et à la "convention d'engagements pour le développement d'une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques".

Cette convention a notamment été signée par des opérateurs et de grandes associations comme WWF, UICN, FNH, SOS Loire Vivante, Anper Tos..

Ces documents peuvent être consultés ici.

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • Le grenelle ou comment se servir des contradictions des extrémistes écologistes pour servir les intérêts de la filière nucléaire...

    Les obstacles sur les rivières existent depuis plus de 2 siècles.
    Ils n'empêchent pas de nombreuses rivières d'être classées en catégorie 1.
    Sur ces mêmes rivières on nous explique qu'il va falloir effacer 1500 ouvrages.

    Prenons l'exemple de la Selune dans la Manche. Une étude a montré que les poissons étaient braconnés en aval de la rivière à l'embouchure dans la baie du Mont Saint Michel.
    On ne fait rien contre cela mais on écoute des associations qui n'ont pas participé à l'audit pour effacer 5 centrales...
    Parallèlement on impose le renforcement de la THT aérienne pour permettre l'a production de la 2ème centrale nucléaire de Flammanville, pour alimenter des clients bretons jusqu'à 450 km du point de production...

    A cela vous ajoutez les restrictions écologiques (loi du littoral, natura 200 renforcé, Znieff, etc..), les classements icpe, études d'impact sur 4 saisons (donc 1 an pour déposer un PC), etc.. et vous avez une magnifique recette pour interdire toute source de production d'énergie décarbonnée autre que le nucléaire...

    On nous fait oublier les retards et surcoûts (énormes) liés aux constructions des centrales EPR, l'impossibilité juridique de désinstaller les sites pollués, l'incapacité à stocker les déchets radioactifs, etc...
    On nous fait oublier que les fonds dédiés au renforcement du réseau de transport ont été détournés et qu'il va falloir remettre la main à la poche...

    Bref, les associations sont contentes alors qu'elles se font manipuler...

    Bien à vous

Les commentaires sont fermés.