Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Grenelle 2 : émission "ça vous regarde" sur LCP-AN ce soir

LCP AN.jpgJe participe ce soir à l’émission « Ca vous regarde » sur LCP-Assemblée nationale, en direct sur Internet de 19h à 19h40, et diffusée à l'antenne à 21h.

 

Thème de l'émission : "les députés ont-ils trahis le Grenelle ?"

Pour en savoir plus, c'est ici.

Lien permanent Pin it! Imprimer 5 commentaires

Commentaires

  • Bonsoir,

    J'ai regardé cette émission.

    Bilan : méga cacophonie ; mauvaise foi de tous les politiques ; dogmatisme de l'expert économiste.

    Chacun correspondait bien à l'image caricaturale attendue.

    Le politique qui pratique la langue de bois.
    Exemple : recevoir les groupes de pression et d'intérêt pour prendre des informations et des décisions éclairées sur des sujets complexes et non maîtrisés. A quoi servait alors le grenelle 1 qui visait à éclairer sur les problématiques en plus de donner les directions ? Pourquoi ne rendre publiques les commissions en autorisant les lobbies à venir s'exprimer au grand jour, plutôt que dans la cave ou les bordels parisiens ? Comment les élus peuvent-ils être strictement objectifs ? Comment avoir le recul et la vision d'ensemble quand on ne peut devenir un expert sur un sujet par de simples consultations orientées ?
    Autre exemple : mieux vaut vider complètement le verre que le laisser à moitié vide ; c'est à dire que si on accepte pas la totalité de leur remarques d'opposants (A POSTERIORI des commissions) il faut rejeter... Mais pour avoir lu quelques comptes rendus des commissions environnementales avec ces derniers, ils peuvent bien jouer les fiers à bras devant les caméras quand on les voit se coucher, à court d'arguments sur les sujets qu'ils disent maîtriser, devant P. Ollier ou d'autres secrétaires d'état...

    L'expert en histoire de l'économie qui agite le chiffon rouge qui enferme le débat en proposant 2 alternatives du type peste ou choléra ; c'est à dire qui lit quelques études depuis son bureau et pense maîtriser l'ensemble du problème en gardant comme référentiel ses convictions économiques d'un autre âge, et nous pond des théories à dormir debout, en s'énervant face au débat contradictoire.

    Bien à vous

  • Philippe Chalmin était présent au dernier colloque du SER et il s'était déjà énervé tout seul en essayant de convaincre la salle qu'il existait un complot mondial des écologistes pour affamé l'humanité et la faire revenir dans les grottes à s'éclairer la bougie...

    Dans le genre baiser de la mort, la question que je me pose par contre c'est qu'en est-il de la possibilité de faire coexister des cultures agricoles à proximité d'une installation classé ICPE ? Parce que si en plus de ne plus pouvoir mettre les éoliennes en zones constructibles (parce qu'éventuellement habitable) on ne peut pas non plus les mettre dans les champs, il resterait quoi comme endroit ?

  • D'une part, les éoliennes seront nécessairement en zone constructible car elles sont elles-même des bâtiments, et nécessitent à ce titre un permis de construire.

    D'autre part, arguer du fait qu'on ne pourrait pas implanter d'installation ICPE à proximité d'installations agricoles est totalement ridicule puisque de nombreuses installations agricoles sont elles-même classés ICPE (Elevages, Silos, etc.)

  • @ Berthy

    Concernant votre première remarque, je suis désolé de vous dire que vous êtes dans l'erreur.
    La loi de grenelle prévoit que non seulement les éoliennes ne pourront pas être construites à moins de 500 m d'une habitation, mais également d'une zone future d'extension de la commune inscrite au PLU (je pense qu'ils font allusion aux anciennes zones NA1/2/3), mais que c'est rédigé de façon tellement vague ("zone potentiellement constructible" d'après ce que dit l'opposition politique), qu'on n'est pas près de voir une nouvelle éolienne pousser en France avant longtemps.

    Que l'on soit contre ou pas cette énergie, au demeurant une des plus anciennes avec l'hydraulique (réf. aux moulins), ce qu'il faut retenir c'est qu'il y a un grand écart entre la parole politique, les enfumages médiatiques et les faits.

  • @Berthy : pas mieux que Socrate... Les éoliennes peuvent très bien être sur des terrains non constructible au passage...

    Les installations agricoles peuvent effectivement être classé ICPE ce qui limite leur implantation, on ne peut pas mettre un élevage à proximité d'une installation piscicole par exemple... Si on se retrouve avec une interdiction de cultiver des terres agricoles à 500 mètres autour d'une éolienne, quel agriculteur voudra encore en accueillir une ?

    Ceci dit j'attendrais que les juristes donnent la réponse parce que j'en ai marre de devoir me taper le journal officiel pour trouver l'arrêté modifiant l'arrêté modifiant l'antépénultième phrase de l'arrêté parce que le législateur et la cohorte de hauts fonctionnaires souffrent de diarrhée législative tous les quinze jours...

Les commentaires sont fermés.