Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Electricité: les tarifs pourraient (ne pas) augmenter lors des pics de consommation

lignes THT.jpgLe Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer vient de publier un communiqué de presse, en termes assez vifs et urgents.

Le voici :

"Alors que l’avant-projet de loi relatif la nouvelle organisation du marché de l’électricité vient d’être ouvert à la consultation avec les parties prenantes, parmi lesquelles les associations de consommateurs, le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer tient à apporter la précision suivante relative à l’article 2 et suite à l’ambigüité d’une dépêche de presse :
 
Il n’est pas question d’une quelconque augmentation des tarifs de l’électricité lors de pics de consommation (saison hivernale ou pas), l’article 2 propose de pérenniser, dans le cadre de cette réforme, ce que les Français connaissent déjà, les tarifs heures creuses / heures pleines.
 
De la sorte, les Français seront assurés de pouvoir bénéficier, dans la durée et s'ils le souhaitent, de tarifs incitatifs pour limiter leur consommation".

Manifestement, le but de ce communiqué est de désamorcer une éventuelle flambée d'articles et de réactions indignées sur le fondement d'une imprécision.  S'agissant de la dépêche mentionnée dans ce communiqué, elle précisait notamment :

"Le gouvernement souhaite que les tarifs réglementés de l'électricité soient plus élevés lorsque la consommation est forte afin d'inciter les foyers à réduire leur demande durant ces périodes, selon un avant-projet de loi dont l'AFP a obtenu une copie".

L'information avait en effet de quoi déclencher les passions ! La précision ministérielle était donc bienvenue.

Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires

Commentaires

  • L'article 2 du projet dit bel et bien que : "la structure et le niveau des tarifs réglementés de vente d’électricité hors taxes sont fixés afin d’inciter les clients à limiter leur consommation aux périodes où la consommation de l’ensemble des consommateurs est la plus élevée...." Comment pourrait-on inciter à moins de consommation, lors des périodes de pointe, si ces tarifs n'augmentent pas ? Avec son communiqué, le gouvernement tente juste de calmer le jeu, mais il est certain que ces tarifs augmenteront afin que le signal prix soit enfin envoyé aux consommateurs.Par ailleurs, avec les pouvoirs accrus de la CRE, dans la fixation des tarifs, il est à parier que les tarifs réglementés de vente d'électricité vont grimper, un peu plus que d'habitude, afin de mieux refléter les coûts supportés par EDF.

  • La consommation française d'électricité atteint des niveaux très élevés en hiver, en raison du l'utilisation intense du chauffage électrique. Ces pics poussent la France à acheter de l'électricité à l'étranger et à utiliser des moyens de production polluants, l'augmentation du prix n'est pas la solution idéale, car la consommation est indispensable.. je pense plutôt à encourager l'utilisation des sources renouvelables d'énergie à savoir le solaire ou l'éolien..

Les commentaires sont fermés.