Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'urgence radicale d'une Organisation mondiale de l'environnement

environnement.jpg

Comme chaque jour, je vous propose de lire ma chronique consacrée au Sommet mondial du climat de Copenhague, publiée par Terra Eco.

Le titre de la chronique du jour : "L'urgence radicale d'une organisation mondiale de l'environnement".

Pour la lire, c'est ici.

Lien permanent Pin it! Imprimer 2 commentaires

Commentaires

  • Arnaud Grossment !

    Profitant de sa citation :

    "(...) Une Cour mondiale de l’environnement. Une Organisation Mondiale de l’Environnement aurait Donc le projet du premier ministre pour Progrès du Droit International de l’Environnement. Elle aurait Also Une fonction juridictionnelle. La création d’Une Cour mondiale de l’Environnement Devrait permettre l’identification et la sanction des Méconnaissances dispositions juridiques des parents à des pollutions Qui ne connaissent pas les frontières. Il Faut Dans une jurisprudence Développer Le Domaine du Internationale de Droit. Des magistrats Très Haut Niveau de Interpréter DOIVENT permettre le progrès et du droit de l’environnement au plus haut niveau. Il existe déjà des précédents dont il Serait utile de S’inspirer. La Cour européenne de justice de Luxembourg ou la Cour européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg, réalisent un travail absolument remarquable et précieux. Il Faudra s’en inspirateur À l’heure de l’installation d’Une juridiction internationale de l’environnement (...).

    Je suis entièrement d’accord avec vous.

    Il est nécessaire que des mesures juridiques et sociales soient prises, afin de maintenir la certitude que « l’accord étant pris à Copenhague", par les dirigeants des pays du premier monde et avec l’approbation de certains pays émergents se tiendra de façon satisfaisante.

    Je ne suis pas optimiste, parce que le droit de l’environnement n’est pas respecté comme il devrait. Le Protocole de Kyoto a été enlevé dans toute sa courte existence.

    Et des pays comme les Etats-Unis et le Japon ne respectent pas le protocole de Kyoto parce qu’il n’a jamais signé l’accord.

    La même chose se produira avec l’accord de Copenhague ".

    Pour plusieurs raisons :

    1) Le droit international n’est pas utilisé comme il devrait et comment surmonter les obstacles entre les pays sont invisibles, car elles ne sont pas mises en place des mesures d’émissions de CO2.

    2) Le droit de l’environnement a une Cour mondiale, qui devrait être longue, ce serait la seule façon d’éviter une catastrophe écologique se manifestent chaque jour dans toutes les nations du monde.

    3) Je suis d’accord pour créer une jurisprudence spécifique, en droit international, en mettant l’accent sur les droit de l’environnement : est le moyen avocats font comprendre l’urgence d’appliquer la loi, sanctionner les responsables de la déforestation, la pollution de l’air, l’eau de rivière, le l’érosion qui se répand chaque jour.

    4) Si une priorité urgente que la société civile, les organisations non gouvernementales (ONG) se font entendre, sans que cette nécessité de faire des protestations.

    5) La Loi sur les droits de l’homme est claire. Devraient être remplies dans toute son extension, afin d’éviter les affrontements, arrestations inutiles par les écologistes, qui n’avait pas sa place dans la COP15, parce que seulement 15.000 places ont été accrédités. Et le nombre de participants est supérieur à trois reprises.

    Je ne suis pas optimiste quant aux négociations sur le climat. Manque un intérêt démocratique entre des représentants des pays membres et ne croient pas ce qu’ils sont est de signer un document que tout le monde pensait, avec le temps, la volonté et l’humanité.

    Je ne suis pas heureux avec les résultats de Copenhague.

    Merci.

    Eliana Frantz

  • ***
    ***

    Bonjour Maître ...

    C'est avec un plaisir et un espoir croissant que j'ai parcouru nombre de vos pages ... J'étais à la recherche d'une image pour illustrer mes chroniques ... Je me suis permise de vous emprunter notre planète Terre suspendue à une goutte de rosée ... N'est-ce pas que voilà une image illustrant bien la précarité de son avenir ?

    Voici l'adresse de la page où je l'ai incluse et où, bien sûr, j'ai fait mention de vous, de vos engagements professionnels à titre de Terriens, de Citoyens, d'Humains soucieux de notre devenir collectif ... J'ai bien entendu également, et largement, référencé votre site .

    http://mandragaurindividuelle.wordpress.com/2010/05/31/ce-jour/

    Croyez en l'expression sincère de mon estime, de mon admiration, de ma foi en des êtres de votre envergure , Bonne journée, bon travail, et bonne continuation en vos oeuvres et projets,

    Mandragaure, Citoyenne, Terrienne, Humaine,

Les commentaires sont fermés.