Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Copenhague : le nucléaire se glisse dans une résolution du Parlement européen

Parlement européen.jpg

Le Parlement européen vient de voter, ce 25 novembre 2009, une résolution "sur la stratégie de l'Union européenne dans la perspective de la Conférence de Copenhague sur le changement climatique (COP 15)". Il est dommage que ce texte ne soit pas davantage commenté.

Malheureusement, le nucléaire a réussi à se faufiler dans ce texte qui précise que le Parlement européen "36.  souligne que le passage, à l'échelle internationale, à une économie à faible intensité de carbone conférera à l'énergie nucléaire un rôle important dans le bouquet énergétique à moyen terme".

Sans nier l'intérêt global du texte, il est également dommage que les dispositions relatives à la participation de la société civile ne soient pas plus fournies. De même, l'idée d'une taxe sur les transactions financières aurait pu être débattue.

A l'inverse, le dernier point relatif à la présence du Parlement dans les négociations suscite l'attention : "

"68.  estime que la délégation de l'Union joue un rôle important dans ces négociations sur les changements climatiques et juge, de ce fait, inacceptable que les députés au Parlement européen faisant partie de cette délégation n'aient pu participer aux réunions de coordination de l'Union lors de la précédente Conférence des Parties; espère que les participants du Parlement européen auront accès à de telles réunions à Copenhague, au moins à titre d'observateurs, avec ou sans droit de parole"

Il est en effet "inacceptable" que les négociations climatiques en cours soient monopolisées par les exécutifs nationaux.

Le texte de la résolution peut être téléchargé ici.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.