Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Taxe carbone: "Pas de demi-mesure !", mettent en garde les écologistes (AFP)

usine coucher de soleil.jpgPARIS, 09 sept 2009 (AFP) - Plusieurs associations écologistes ont appelé mercredi Nicolas Sarkozy à ne pas faire de "demi-mesure" dans ses arbitrages, attendus jeudi, sur la taxe carbone.

Dans un communiqué intitulé "Pas de demi-mesure, Monsieur le Président !", les associations, parmi lesquelles le Réseau Action Climat, Greenpeace et WWF, énumèrent les conditions nécessaires pour que cet outil soit socialement juste et efficace dans la lutte contre le changement climatique.
Pour les militants écologistes, la Contribution climat énergie doit être calculée sur la base d'une tonne de CO2 à 32 euros, un seuil qu'ils considèrent comme un "minimum".
Le gouvernement et le chef de l'Etat ont clairement indiqué ces derniers jours que l'ordre de grandeur retenu serait celui du marché du carbone, sur lequel la tonne oscillait, ces derniers jours, entre 14 et 15 euros.
"L'argument selon lequel le +marché du CO2+ est à 14 euros ne tient pas", estiment les associations, mettant en avant les fluctuations quotidiennes de ce marché. "Comment pourrait-on déterminer une politique fiscale en fonction des soubresauts de ce marché?", s'interrogent-elles.
Les associations jugent également que la contribution climat énergie ne doit pas porter sur le seul CO2, mais également sur d'autres gaz à effets de serre, tels que le protoxyde d'azote (N20) et le méthane (CH4), deux gaz principalement issus du secteur agricole.

Plus radicale, la fédération écologiste France Nature Environnement (FNE), qui rassemble 3.000 associations, estime de son côté que, sur ce dossier, il vaut mieux "ne rien faire du tout que pas grand-chose".
"Monsieur le Président de la République, ne prenez pas le risque de jouer avec l’écologie en créant une taxe carbone placebo", avertit son président, Sébastien Genest.
"Créer une taxe carbone discount, c’est prendre le risque inacceptable de créer une mesure inefficace qui plombera toute possibilité d’évolution de la fiscalité écologique", ajoute-t-il.
"Si l’idée, que certains vous soufflent, est juste de faire un coup politique à la veille des régionales, ça n’en vaut pas la peine", conclut-il. 

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • Une contribution au débat: Carbone mon amour:http://www.liberterre.fr/gaiasophia/gaia-climats/generaux/carbonemonamour.html

Les commentaires sont fermés.