Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Taxe carbone/ Déclaration de F. Fillon : le compte n’y est pas encore (FNE)

fillon carbone.jpgCommuniqué de presse (FNE) - Mercredi 2 septembre

François Fillon vient de s’exprimer sur le contenu du projet de contribution climat énergie. Malgré quelques avancées, le compte n’y est pas encore pour FNE.

FNE prend  avec satisfaction de quelques avancées : les idées d’une progressivité du taux de la taxe et d’un chèque vert ne sont pas abandonnés. De même FNE est favorable à ce que des mesures d’accompagnement soient définies de manière à ce que la taxe carbone ne soit pas une mesure isolée.

FNE regrette cependant que le Gouvernement refuse toujours d’introduire l’énergie électrique dans l’assiette de la taxe et que le taux soit fixé à 14 euros, contrairement aux préconisations de la conférence d’experts présidée par Michel Rocard.

De même, il est regrettable que la progressivité du taux de la taxe d’aujourd’hui à 2030 ne soit pas annoncée alors qu’elle est nécessaire pour que les producteurs et consommateurs puissent anticiper son augmentation et adapter leurs activités et comportements.

Ce faisant, le Gouvernement s’écarte encore du projet de contribution climat énergie qui vise, non pas à créer un effet de report vers l’électricité nucléaire mais une baisse de la consommation d’énergie en général.

Pour Sébastien Genest, président de FNE : " l'enjeu n'est pas de créer une taxe carbone au rabais qui ne serait qu'un maigre palliatif à la crise climatique. L'enjeu est de révolutionner notre fiscalité et de contribuer ainsi au passage à la société de l'après pétrole."

FNE regrette également que tous les acteurs du Grenelle de l’environnement qui ont travaillé sur le projet de contribution climat énergie ne soient pas consultés.

Enfin, FNE attend toujours des précisions sur le mécanisme exact de redistribution de manière à ce que la contribution climat énergie ne soit pas vécue comme l’ennemie mais comme la condition d’une justice sociale et environnementale.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.