Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouveau Ministère de l’Ecologie : de nouvelles responsabilités et un devoir de résultat (FNE)

A la suite du remaniement ministériel intervenu hier soir, Sébastien Genest, Président de FNE et Arnaud Gossement, porte parole, ont été reçus aujourd’hui par Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno pour échanger sur l’action du Ministère et la suite du Grenelle pour les mois à venir. Explications

Un devoir de résultat
. FNE prend acte avec satisfaction de la conservation et de l’extension des responsabilités confiées au Ministère de l’écologie à la veille d’un évènement crucial : le sommet de Copenhague sur le Climat en décembre prochain.

Pour Sébastien Genest, Président de FNE : « Nous sommes satisfaits que le Ministère de l’Ecologie soit confirmé et renforcé. Mais ces nouvelles responsabilités sont synonymes de nouveaux devoirs….Jean-Louis Borloo n’a pas qu’une obligation de moyens mais bien une obligation de résultat. Pour y parvenir, il faut compter avec les acteurs du Grenelle ».

Le poids et la place du Ministère. Pour FNE, l’efficacité de l’action du Ministère du développement durable est fonction, non seulement de son poids administratif mais aussi de sa place politique.

Pour Sébastien Genest : « L’important est que l’écologie soit la clé de voûte de la politique gouvernementale. En conséquence, le Ministère du développement durable doit pouvoir s’assurer que l’action des autres ministères est bien compatible avec l’objectif d’un développement soutenable et les engagements du Grenelle de l’environnement qui doit être la feuille de route de l’Etat. Nous attendons que le Ministère soit la tour de contrôle verte du Gouvernement ».

Le champ de compétence du Ministère est en outre élargi à la mer, aux technologies vertes et les négociations sur le climat. Un bémol : les administrations de la pêche et de l’aménagement du territoire sont sous la tutelle du Ministre de l’Agriculture.

Les priorités de FNE. FNE a rappelé ses priorités aux Ministres :

• Mettre le cap sur une économie verte, accélérer le passage à une fiscalité écologique (thème du prochain Congrès de FNE)
• Négocier un accord ambitieux sur le climat à Copenhague et renoncer aux fausses solutions contre le dérèglement climatique
• Relancer la dynamique du Grenelle : passer la phase législative du Grenelle, assurer sa territorialisation, finaliser la reconnaissance des partenaires environnementaux
• Obtenir l’abandon des projets grenello incompatibles comme le circuit de Formule 1 en région parisienne…

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • bonjour, asso de la sauvegarde de la fauneet de la flore w172002762 depius 4 mois je surveille la nature est par surprise je vois des pollueurs macon , ville , travaux routier, terrassement, paysagiste, agriculteur, vidangeur, 50 dossiers sont en justices pour des enfoiussement de déchets amiante goudron, et plus , des dangers pour la santé humaine, ses le profit, sur un rayon d'action de 20km sur 10km carré ses catastrophique ses la un début vers une nature plus libre si je peut me joindre avous sur la mission déchets dans la nature sa me ferai plaisir, car l'association ne va pas obtenir de subvention car nous ne faisons de cadeaux à personne mon contact m martin 06 09 09 70 98 amicalement

Les commentaires sont fermés.