Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FNE : "Jean-Louis Borloo a fait plaisir aux chasseurs"

Article paru sur le site de l'Express.fr

Par Sandra Gérard, publié le 24/03/2009 11:20 - mis à jour le 24/03/2009 11:59

Martre et belette ont réintégré la liste des animaux nuisibles par un arrêté du ministère de l'Ecologie publié vendredi 20 mars au Journal officiel. Réaction de Dominique Py, pilote du réseau "Faune sauvage" à la fédération France nature environnement (FNE).

Martre et belette ont réintégré la liste des animaux nuisibles. Quelle est votre réaction?

Nous pensons que cette décision est un geste politique de la part du ministre de l'Economie. Jean-Louis Borloo a voulu faire plaisir aux chasseurs.

Ces animaux ne sont pas nuisibles ?

Non. Les dégâts sur les cultures et les dangers pour la santé publique sont les deux raisons qui justifient la classification d'animaux dans la catégorie "nuisibles". Les mustélidés ne présentent aucun de ces risques. Ils sont même utiles. Leur régime alimentaire est composé essentiellement de micro-mammifères. Ils débarrassent ainsi les cultures de rongeurs qui, eux, peuvent créer des dommages. Il n'y a donc aucune raison objective de les définir comme nuisibles.

Les chasseurs disent vouloir réguler la population... Qu'en pensez-vous?

C'est totalement faux, une énormité! Une espèce telle que celle-ci n'a pas besoin d'être régulée par l'homme. Elle existe depuis des milliers d'années sans qu'il n'y ait eu d'explosion de population, grâce aux fluctuations de leur nourriture. Ce que les chasseurs reprochent vraiment aux mustélidés, c'est de leur faire concurrence pour certains gibiers. Il arrive en effet aux mustélidés de consommer occasionnellement des poussins de faisans, lapereaux... gibiers qui intéressent les chasseurs.

Le ministre de l'Ecologie aurait commandé une étude sur ces deux espèces au Muséum national d'histoire naturelle...

Nous ne sommes pas certains qu'il ait commandé cette étude. Par contre nous savons qu'il a demandé à Pierre Lang un rapport sur la validité de la notion de nuisible aujourd'hui et l'évolution potentielle de la règlementation en la matière. Le ministre aurait dû attendre les conclusions de ce rapport -qui devraient être rendues le 30 juin 2009- avant de prendre une quelconque décision.

Que comptez-vous faire maintenant que l'arrêté a été publié au journal officiel?

Il faut savoir que cet arrêté laisse la possibilité aux préfets de l'appliquer ou non au niveau local. Nous pouvons donc continuer notre travail de fond au niveau de ces collectivités en plaidant la cause des mustélidés. Nous pouvons également avoir recours au tribunal administratif si nous considérons que la classification de l'animal comme nuisible n'est pas motivée.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.