Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antennes : la justice avance, le gouvernement tourne en rond

Antenne-2.jpgLa polémique bat son plein sur les antennes relais de téléphonie mobile. Pas un jour sans une info, une déclaration pour ou contre, une décision de justice ou un avis d'expert. Au départ, un projet, celui de Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat passée de l'écologie à l'économie numérique mais restée convaincue que la démarche du Grenelle peut faire avancer les dossiers.

Ce projet c'est celui d'un Grenelle des ondes dont la plupart des associations apprendront la tenue par la presse. Problème : depuis l'annonce de ce Grenelle, la justice est entrée dans la ronde et plusieurs jugements et arrêts ont fait grand bruit. La Cour d'appel de Versailles a ainsi ordonné, le 4 février, l'enlèvement d'une antenne relai au motif principal que, dans un contexte d'incertitude scientifique, l'opérateur ne rapportait pas la preuve d'une précaution suffisante.

Ces décisions ont suscité la joie des associations anti antennes et l'émoi des trois opérateurs français. Mais pas seulement. Une lettre signée du Premier Ministre François Fillon vient préciser que le Grenelle des ondes ne sera pas celui des antennes étant entendu que le risque sanitaire de ces installations "ne peut être retenu" en l'état des connaissances scientifiques. L'Académie de médecine lui emboîte le pas et s'inquiète de l'analyse des risques opérée par les Juges. U

Un Grenelle des ondes où on ne parle pas d'antenne ? Certes, on pourra toujours parler des téléphones portables mais sur ce point, les solutions ont déjà été annoncées par le Gouvernement lui-même... l'interdiction de la publicité pour les portables pour enfants figure dans le projet de loi Grenelle 2 par exemple. De son côté le Ministère de la santé multiplie les recommandations : utiliser une oreillette (avec fil), ne pas rester collé au portable trop longtemps ou lorsque celui marche à plein régime dans la recherche d'une connexion etc... Pendant ce temps, les fabriquants de portables, sentant le vent tourner, communiquent intensément sur le chargeur universel de batteries, l'éco conception des produits etc...Il est donc à craindre que les discusions sur les portables eux-mêmes soient assez brèves, exception faite du rappel de règles de politesse élementaires liées à l'usage intempestif du sans fil dans les restaurants et transports en commun.

La date (19 ou 26 mars ou plus tard ?) et l'objet exacts du grenelle des ondes demeurent encore un peu flous. A la question des risques liés aux antennes relais, si le Juge répond par le principe de précaution, le Gouvernement répond...par un certain cafoullage. Si le Premier ministre ne voit pas trop l'intérêt d'en parler, Nathalie Kosicusko répond sur Europe 1 qu'il vaut mieux en parler autour d'une table que dans un tribunal, ce que je partage aussi.

Une chose est certaine : les associations ont de quoi ne pas s'ennuyer. Du grenelle de la mer à celui des ondes en passant par les Etats généraux du risque industriel et tout le reste, l'actualité environnementale reste trés dense.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.