Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Taxe « pique-nique » : le déchet au juste prix !

(Communiqué FNE - 15.09.08)

Jean-Louis Borloo a annoncé, ce matin, la création d'une taxe « pique-nique » de 0,90 € sur les assiettes et couverts en plastiques. Réaction de FNE.

Une mesure utile pour l'environnement…

France Nature Environnement soutient la création d'une éco contribution sur les produits fortement générateurs de déchets. FNE avait soutenu cette mesure lors du Grenelle de l'environnement et est satisfaite qu'elle soit mise en œuvre.

...et pour le portefeuille !

Pour Gaël Virlouvet, responsable du dossier Consommation à FNE, l'intérêt de cette éco -contribution est double : « Aujourd'hui le consommateur perd de l'argent en achetant des produits coûteux pour son budget et l'environnement. Demain, il devra avoir le choix d'acheter des produits durables, moins chers et plus respectueux, et de notre santé et de notre planète. La « Taxe pique-nique » est bien mal nommée mais est économiquement et écologiquement intelligente ! »

Le consommateur doit avoir le libre choix de ses achats

Primo : l'éco-contribution devra être lisible. Si le consommateur n'en a pas connaissance, il n'aura pas la possibilité de modifier librement ses choix d'achats. Il faut donc que les produits concernés par la taxe portent un signe distinctif immédiatement reconnaissable par le consommateur.

Deuxio : l'éco-contribution doit promouvoir les alternatives au « tout jetable ». Il faut donc que les consommateurs soient informés correctement sur ces alternatives, par des campagnes d'éducation populaire à la consommation responsable.

Un problème de sémantique !

FNE regrette l'appellation « taxe pique-nique » qui ne vise bien entendu pas une activité récréative mais bien la consommation de produits écologiquement peu vertueux.

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • Bonjour,
    J'avais lu, il y a quelques années déjà, que la vaisselle jetable était moins polluante que la vaisselle traditionnelle.
    En effet la quantité d'énergie nécessaire pour créer une assiette en porcelaine est sans comparaison possible avec celle qui est utilisée pour concevoir des assiettes jetables. Si l'on ajoute à cela l'eau de vaisselle utilisée quotidiennement et l'énergie nécessaire au chauffage de cette eau, je me demande si le bilan écologique penche réellement en faveur de la vaisselle traditionnelle...

    Il y a par ailleurs sûrement d'autres produits de consommation "jetables" auquel il faudrait s'intéresser (téléphones portables, etc.) et surtout beaucoup de produits dont la durée de vie devrait être allongée. On pourrait par exemple obliger les industriel à garantir pendant 5 ans minimum l'électroménager, les voitures, etc.

Les commentaires sont fermés.