Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Que penser du Tour de France ?!

Par miracle et pour des motifs inavouables sur la place publique, je m'intéresse, de manière pas totalement désintéressée, pour la première fois de ma vie ...au Tour de France. Une vraie expérience tout de même. J'avais de cet évènement, qui se présente comme populaire, une image peu flatteuse : compétition forcenée, cyclistes guidés comme des machines par leurs oreillettes, les artères chargées de produits à la pointe de la chimie, marques commerciales omniprésentes et complaisamment citées par des commentateurs qui enfoncent des portes ouvertes à longueurs de sujets...Bon je n'ai pas changé d'avis sur tout mais il faut admettre que pour un allergique au sport comme moi, j'ai réussi à me débarasser de certains préjugés. Attention, je ne suis pas devenu obsédé par les chronos des sprints, le passage des cols ou la stratégie du bon braquet à utiliser dans la bonne côte. Mais tout de même, il existe de bons conteurs qui arrivent à créer de l'émotion : porter le maillot du meilleur grimpeur dans les plaines bretonnes ça compte quand même. Porter le maillot jaune même pour 10 minutes ça compte aussi. Perdre ses copains du peloton parce que l'hélico du dessus fait trop de bruit, c'est terrible. Et que penser de ses parents qui avouent avoir oublié de regarder fiston réaliser l'échappée du siècle en pleine montagne ? terrible aussi ! Bref, à l'époque du storytelling, le Tour de France, malgré l'apparente banalité d'une meute de pédaliers en train de tourner toute la journée regorge d'histoires que certain(e)s journalistes talentueuses arrivent à sortir du flot de pubs pour des montres ou des banques qui s'affichent en gros partout, jusque sur les sous vêtements des plantes vertes chargées d'embrasser le vainqueur à l'arrivée. Toutefois, chassez le naturel, il revient au galop : que penser de ces caravances publicitaires qui distribuent des produits suremballés à longueur de kilomètres, de toutes ces motos et voitures encore plus nombreuses que les vélos ? et au final existe-t-il une filière de recyclage de ces vélos qui ne servent qu'une saison ?!

Lien permanent Pin it! Imprimer 1 commentaire

Commentaires

  • Ben oui, comme partout on fait du greenwashing, le tour de France n'y coupe pas. M'enfin c'est quand même moins grave que de nous vendre des 4x4 verts.

Les commentaires sont fermés.