Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LGV Perpignan Barcelone : et les camions ?

La mode est au TGV ou à la LGV. Le Grenelle de l'environnement avait d'ailleur abouti à un engagement de l'Etat de réaliser 2000kms de lignes nouvelles pour les trains de voyageurs à grande vitesse. Problème : l'effort déployé pour le TGV ne doit pas se faire au détriment du réseau existant et, surtout, du fret de marchandises qui, seul, permet de réduire le flot des camions sur nos routes. Malheureusement, lors du Grenelle, les pouvoirs publics avaient annoncé la fermeture de 262 gares de fret. Dans le même temps, l'Etat autorise la réalisation de contournements routiers d'agglomérations, comme à Strasbourg, au motif premier que le trafic de camions augmente. Bref, du point de vue de la protection on fait l'inverse de ce qu'il faudrait faire. Dernier exemple en date : le projet de TGV à traver les Pyrénnées. Le 5 février dernier, le Sénateur Roland Courteau a interpellé le Gouvernement sur ce dossier. Il a ainsi rappellé : "Actuellement (...) 8 500 poids lourds empruntent l'autoroute A9 chaque jour, soit 3 millions par an. Dans dix ans, on frisera les 6 millions par an, avec 15 000 poids lourds par jour. À quand, madame la secrétaire d'État, un véritable rééquilibrage entre le rail et la route ?". Trés juste, mais il est dommage que les projets de construction de nouvelles sections ferroviaires TGV dans le sud ouest de la France et la LGV France Espagne évacuent la question du transport de camions.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.