Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Où en est le Grenelle de l'environnement ?

Je me permets de reproduire ici un communiqué que je trouve important de France Nature Environnement la fédération des associations de protection de l'environnement :
Grenelle de l'environnement : la maison brûle...
Jeudi 31 janvier, le comité de suivi, composé des 5 acteurs du Grenelle de l’environnement se réunit au MEDAD à 16h. L’occasion pour France Nature Environnement de faire le point sur les difficultés actuelles et d’exprimer sa vive préoccupation.

Autorisation du grand contournement routier ouest de Strasbourg, travaux de construction de l’A65 Langon Pau, création d’un aéroport à Notre Dame des Landes, projet de ligne THT dans les Pyrénées orientales et dans le Cotentin, remise en cause des quotas de pêche, écoulement des stocks de pesticides dont le paraquat, etc… etc…la coupe est pleine !

Pour Sébastien Genest, Président de FNE : « Les associations fédérées à FNE qui combattent depuis des années des projets irrationnels sont ulcérées par les décisions actuelles du Gouvernement. Il y a un risque de décrochage réel et bien compréhensible du Grenelle de la part de militants qui doutent de la sincérité des engagements pris au plus haut niveau de l’Etat. »

Sébastien Genest poursuit : « Non seulement ces projets sont destructeurs de l’environnement mais, en outre, ils sont tous autorisés sans concertation ou à la suite de débats publics tronqués. Ce n’est pas ainsi que nous allons mettre sur les rails une véritable démocratie écologique ! FNE condamne ces prises de décision hâtives et demande un réexamen de ces projets dans la concertation et à la lumière des conclusions du Grenelle de l’environnement ! »

Pour FNE, ces décisions sont contraires aux engagements pris par le Président de la République dans son discours de clôture du Grenelle de l’environnement. Elles témoignent de l’activisme des lobbys et de l’urgence d’une révolution culturelle au sein de l’appareil d’Etat : OUI il y a une urgence écologique, NON l’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie !

A la veille de sa présidence de l’Union européenne à compter du 1er juillet 2008, la France continue malheureusement de donner le mauvais exemple en matière d’environnement.

Lien permanent Pin it! Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.