Boues d'épuration : décret n°2021-147 du 11 février 2021 relatif au mélange de boues issues de l'assainissement des eaux usées urbaines (18 février 2021)

JO.jpgLe décret du 11 février 2021 précise notamment les conditions dans lesquelles les boues issues de l'assainissement des eaux usées urbaines peuvent être mélangées. 

I. Autorisation de mélanger les boues provenant d’installations de traitement distinctes 

Pour mémoire, aux termes de l’article R. 211-29 du code de l’environnement, le mélange des boues provenant d'installations de traitement distinctes était, par principe interdit. Par exception, le préfet pouvait autoriser, à certaines conditions, le regroupement de boues dans des unités d'entreposage ou de traitement communes. 

Le décret du 11 février 2021 modifie l’article R. 211-29. Désormais, le mélange des boues dans des unités d'entreposage ou de traitement communes, en vue de leur épandage, est autorisé à la condition, toutefois : 

II. Le mélange des boues avec d’autres déchets soumis à une autorisation du préfet

Le décret précise, en outre, que le mélange des boues avec d’autres déchets est interdit. Le mélange des boues avec d’autres déchets non dangereux peut, par exception, être autorisé par le préfet sous réserve : 

A noter qu’une version projet de ce décret soumis en 2018 aux acteurs de la filière prévoyait que l’autorisation de mélanger les boues d’épuration avec d’autres déchets était accordée par le préfet « sans préjudice de l’article D. 543-266-1 du code de l’environnement ». En  l’occurrence, l’article D. 543-226-1, issu du décret n°2016-288 du 10 mars 2016, précisait qu’il était interdit de mélanger les biodéchets avec des déchets n’ayant pas fait l’objet d’un même tri. L’article D. 543-226-1 a été récemment abrogé par le décret n° 2020-1573 du 11 décembre 2020 portant diverses dispositions d'adaptation et de simplification dans le domaine de la prévention et de la gestion des déchets. 

III. Responsabilité du producteur des boues 

Le décret du 11 février 2021 prévoit que la responsabilité liée à la gestion des boues incombe à leur producteur et détenteur de boues, conformément à l'article L. 541-2 du code de l’environnement, précision faite que les boues restent des déchets (cf. nouvelle rédaction de l’article R. 211-30 du code de l’environnement). 

Emma Babin
Avocate – cabinet Gossement Avocats

A lire également 

Boues d’épuration : Projet de décret relatif au traitement par compostage en mélange des boues d’épuration avec d’autres matières 

14:27 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |