Eolien: la France n'atteindra pas les objectifs du Grenelle (AFP) (10 janvier 2011)

éoliennes.jpgVoici une dépêche AFP et une étude (Xerfi) qui devraient retenir l'attention de tous les acteurs et observateurs de l'éolien en France. Cette étude m'inspire les deux réflexions suivantes.

En premier lieu, cette étude confirme ce que les spécialistes et acteurs de l'énergie renouvelable : il sera difficile d'atteindre en France les objectifs définis dans le paquet européen énergie climat de décembre 2008 et dans la loi "Grenelle" 1 du 3 août 2009, soit une part de 20 à 23 % d'énergies renouvelables dans notre consommation finale d'énergie.
Même si le marché de l'éolien fait l'objet d'un mouvement de concentration au bénéfice de grands opérateurs, la masse des contraintes juridiques et le risque lié à la multiplication des recours en justice obèrent l'avenir de l'éolien en France.
 
En second lieu, ce constat devrait amener le Gouvernement à enclencher la "clause de revoyure" inséée à la demande de Jean-Louis Borloo dans la loi "Grenelle 2" du 12
Rappelons que l'article 90 de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement précise en effet :
"III. - Le Gouvernement remet au Parlement, au plus tard trois ans après la date de publication de la présente loi, un rapport d'évaluation de la progression de la puissance des installations de production d'électricité utilisant l'énergie mécanique du vent, afin de vérifier la bonne atteinte des objectifs de la programmation pluriannuelle des investissements de production d'électricité par l'installation d'au moins 500 machines électrogènes par an."
Aux termes de ces dispositions, le Gouvernement n'est pas tenu d'attendre trois ans ni d'attendre que les objectifs soient ratés pour agir et remettre à plat le dispositif juridique né de la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010. Mieux vaut prévenir que guérir.
Actionner dés maintenant la clause de revoyure permettrait d'avoir un débat parlementaire et national peut être plus serein et d'anticiper un échec.
Eolien: la France n'atteindra pas les objectifs du Grenelle

PARIS — La France n'atteindra pas les objectifs de capacités de production d'énergie éolienne fixés par le Grenelle de l'environnement à l'horizon 2020, estime le cabinet Xerfi dans une étude publiée lundi.

"Le parc éolien français ne dépassera pas 15.000 mégawatts (MW) à terme, contre 25.000 MW prévus par le Grenelle Environnement", pronostiquent les experts de Xerfi dans cette étude intitulée "Le marché français de l'éolien soumis à des vents contraires".

L'objectif fixé lors du Grenelle de l'environnement vise 23% d'énergie renouvelable en 2020 et 25.000 MW de puissance éolienne installée à cette date.

Selon le scénario retenu par les experts de Xerfi dans cette étude, 400 à 500 nouvelles éoliennes seront installées chaque année dans le pays, ce qui ne suffira pas à atteindre les objectifs du Grenelle.

Ils soulignent que "moins de 1.000 MW auront été connectés au réseau électrique en 2010" alors qu'il faudra en installer encore 20.000 MW d?ici à 2020.

Par ailleurs, "l?Etat a durci en 2009 et 2010 les conditions d?implantation des fermes éoliennes" et "un certain nombre de décisions" ont "secoué le secteur, à l?image de la récente annulation du programme (d'éoliennes en mer, ndlr) au large de Noirmoutier", note aussi Xerfi.

15:20 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : xerfi, éolien, grenelle, clause de revoyure | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |