Sarkozy : un ministère "considérable" pour une écologie peu considérée (17 novembre 2010)

Nicolas Sarkozy.jpgLors de son intervention télévisée hier soir, le Président de la République n'a pas donné le sentiment que l'écologie est restée une priorité du Gouvernement. Seul le périmètre du ministère de l'écologie confié à Nathalie Kosciusko-Morizet a été évoqué alors qu'une bataille est en cours pour savoir qui pilotera l'administration de l'énergie. A cette occasion, le Président de la République n'a pas clarifié les choses.

Force est de constater que le Chef de l'Etat a brouillé les pistes en déclarant que la nouvelle ministre de l'écologie "aura la fixation des prix de l'énergie pour toutes les énergies renouvelables et elle sera associée à toutes les décisions sur l'énergie".

En effet, de deux choses l'une : soit NKM a un pouvoir de décision en matière d'énergie, soit elle a juste le pouvoir d'être consultée. Soit, elle signe les arrêtés portant définition des tarifs d'achat d'électricité d'originie renouvelable, soit elle n'est saisie que pour avis. Enfin : soit NKM est l'autorité de tutelle de la Direction générale de l'énergie et du climat, soit elle ne l'est pas.

On pourrait déduire des propos peu précis du Chef de l'Etat que le nucléaire serait parti chez Eric Besson et que les énergies renouvelables seraient restées chez NKM. Pourtant, sauf à couper des fonctionnaires en deux, c'est bien une seule et même administration, la DGEC, qui traite d'énergie.

"Donc c'est un ministère considérable" a ajouté le Président de la République. Considérable ne veut pas dire considéré et il est un peu étrange de la part de ce dernier d'indiquer que le titre de Ministre d'Etat n'importe pas. A ce rythme, pourquoi l'avoir conféré à Jean-Louis Borloo hier ou Alain Juppé et Michèle Alliot-Marie aujourd'hui ?

En réalité, exception faire des quelques paroles citées plus haut sur les attributions de Nathalie Kosciusko-Morizet, le Président de la République n'a donné aucune précision sur la feuille de route du Gouvernement en matière d'écologie, de mise en oeuvre du Grenelle ou de position de la France dans les grands dossiers internationaux, à la veille du sommet mondial du climat à Cancun qui débute dans deux semaines.

06:03 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : nicolas sarkozy, ministère de l'écologie, intervention télévisée | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |