Les éoliennes, les élus et le Juge d'instruction (19 octobre 2010)

éoliennes.jpgSelon le journal La Montagne, trois élus de la commune d'Ally Mercoeur, en Auvergne, auraient été mis en examen pour "prise illégale d'intérêts" en raison de leur participation à la procédure d'autorisation d'un parc éolien.

Toujours selon le journal La Montagne, il serait reproché à ces trois élus d'avoir participé au vote d'une délibération sur ce projet alors qu'ils seraient "intéressés" à l'opération en qualité de propriétaires

Loin de moi l'idée de formuler le moindre commentaire sur un dossier dont j'ignore tout. Simplement souligner que ces élus bénéficient de la présomption d'innoncence. Il n'est pas inutile de le rappeler.

Je me permets toutefois de faire état de cette information car elle s'inscrit dans un contexte où il est de plus en plus question du risque pénal. Non pas que les mises en examen où les condamnations soient nombreuses, loin s'en faut. Mais il est un fait que le débat devient à ce point tendu qu'il a tendance à se faire davantage, non dans l'espace public mais dans le prétoire ou à tout le moins à coup de menaces de prétoires.

D'un point de vue strictement démocratique, c'est évidemment trés regrettable. Seul le dialogue et le débat public peuvent permettre de définir un compromis intelligent qui permette de tenir compte des avis des uns et des autres. Ce n'est pas au Juge qu'il appartient de définir l'avenir des énergies renouvelables en France.

10:24 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : éolienne, pénal, juge d'instruction | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |