Un député co-rapporteur de la mission parlementaire sur l'éolien démissionne (19 mars 2010)

ass nat arrondie.jpgM Philippe Plisson, député PS, vient de démissionner de son mandat de co-rapporteur de la Mission parlementaire d'information sur l'éolien. Il s'agit d'une information importante et je reproduis ci dessous la dépêche AFP qui en rend compte.

Information importante car la Mission a pour objet de proposer la rédacton d'amendements sur les dispositons relatives aux éoliennes du projet de loi Grenelle 2. Portentiellement, ces amendements peuvent freiner voire casser cette filière et interdire à la France d'atteindre l'objectif, fixé au lendemain du Grenelle de l'environnement, de 25 000 MW de puissance installée en 2020.

A titre personnel, j'ai déjà écrit à de multiples reprises que le classement ICPE des éoliennes est une erreur, y compris et peut être surtout s'il s'agit de les soumettre aux dispositions du 3ème régime de l'enregistrement ou d'un régime ICPE spécifique. Il s'agit en réalité d'une trés mauvaise réponse à une autre question, celle de l'aménagement du territoire. Or, les règles actuelles de planification des énergies renouvelables ont surtout pour principale caractéristique de s'empiler..

Un vent mauvais continue donc de souffler sur les éoliennes. A titre personnel, je peux en juger par le nombre inquiétant de refus de permis de construire et de refus de création de Zones de développement de l'éolien dont je suis informé.

(AFP) Assemblée: démission du co-rapporteur PS de la mission sur l'éolien

BORDEAUX - Le député PS Philippe Plisson a annoncé vendredi avoir démissionné de sa fonction de co-rapporteur de la mission d'information sur l'énergie éolienne, estimant être "aux antipodes" des conclusions du rapport en préparation "à la connotation anti-éolienne".

Les conclusions de cette mission, attendues pour la fin mars, doivent être prises en compte dans le cadre de l'examen du projet de loi dit Grenelle 2 ("engagement national pour l'environnement") en séance publique en mai.

"Sur le fond, on est d'accord sur pas grand-chose, sinon sur rien", a estimé le député de la Gironde, estimant que la première mouture du rapport avait "une connotation anti-éolienne" et débutait par une "ode au nucléaire".

M. Plisson, co-rapporteur avec Franck Reynier (UMP), démissionne de sa fonction tout en restant membre de la mission. "Je ne peux pas écrire mon nom sur un rapport anti-éolien alors que je suis en train de mettre en place la première zone de développement éolien d'Aquitaine", a-t-il expliqué.

Il conteste notamment le fait que le rapport pourrait recommander le classement des éoliennes en installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE), ce qui complexifierait les procédures d'autorisation.

(©AFP / 19 mars 2010 12h25)

17:38 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : éolien, éoliennes, philippe plisson, mission parlementaire, icpe, installations classées | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |