Jean-Louis Borloo sélectionne 32 projets de production d’énergie à partir de biomasse (23 janvier 2010)

biomasse-E-Thevenon.jpg

Le Ministère de l'Ecologie a publié, ce vendredi 22 janvier, un communiqué de presse précisant : "Jean-Louis BORLOO (...) a sélectionné, à l’issue d’un appel d’offres, 32 projets d’unités de cogénération alimentées à partir de biomasse. Les projets retenus, qui représentent une puissance totale de plus de 250 mégawatts (MW), soit l’équivalent du quart de la puissance d’un réacteur nucléaire, pourront bénéficier d’un tarif préférentiel d’achat de l’électricité (145 €/MWh en moyenne). Ces projets représentent un investissement d’environ 750 M€, et un soutien public de 150 M€ par an pendant 20 ans". (photo E. Thevenon - Observ'ER)

Le Ministère a également publié une carte de France de ces 32 projets qui peut être consultée ici. GreenUnivers donne des précisions utiles sur les projets retenus (entreprises, localisation).

Le Plan Borloo sur les ENR. Il convient de rappeler que, lors de la présentation, le 17 novembre 2008, du Plan de développement des énergies renouvelables, Jean-Louis Borloo avait annoncé le lancement d’un nouvel appel d’offres « Biomasse 3 » pour la construction de centrales électriques alimentées à partir de biomasse, pour une puissance cumulée de 250 MW. Ce vendredi, Jean-Louis Borloo a annoncé le lancement d'un quatrième appel d'offres La presse s'est cependant fait l'écho d'une absence de bilan des deux premiers appels d'offres "CRE 1" et "CRE 2"

Ce Plan de développement des énergies renouvelables précisait (p11) que "La biomasse – hors biocarburants - constitue de loin la première source d'énergie renouvelable produite en France, devant l'énergie hydraulique, les biocarburants et l’éolien. Le comité opérationnel « énergies renouvelables » du Grenelle Environnement estime ainsi qu’il conviendrait de viser une augmentation de la production d’électricité et de chaleur à partir de biomasse de 7,5 Mtep à l’horizon 2020, soit un tiers de l’augmentation de la production d’énergie renouvelable à cet horizon, sous réserve de maintenir une gestion durable de la forêt, de mobiliser la ressource et d’éviter les conflits d’usage".

Tarifs d'achat. Il convient également de rappeler que, par arrêté du 28 décembre 2009, le Ministère de l'Ecologie a fixé les tarifs d'achat de l'électricité produite par des installations à biomasse.

En effet, les installations à biomasse sont au nombre de celles pouvant bénéficier de l'obligation d'achat définie par Décret n°2000-1196 du 6 décembre 2000 fixant par catégorie d'installations les limites de puissance des installations pouvant bénéficier de l'obligation d'achat d'électricité (Installations, d'une puissance installée inférieure ou égale à 12 mégawatts, utilisant, à titre principal, l'énergie dégagée par la combustion ou l'explosion de matières non fossiles d'origine animale ou végétale ; un arrêté du ministre chargé de l'énergie fixe les limites dans lesquelles ces installations peuvent utiliser une fraction d'énergie non renouvelable)

Pour l'anecdote, on soulignera que cet arrêté du 28 décembre 2009 précise que "La date de demande complète de contrat d'achat par le producteur détermine les tarifs applicables à une installation". Cette règle n'est plus appliquée s'agissant des tarifs d'achat de l'énergie solaire, puisque, dans ce cas, c'est la date de présentation d'une demande complète de raccordement qui détermine désormais les tarifs applicables. 

 

 

11:33 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : biomasse, appel d'offres, tarifs d'achat | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |