Nucléaire : tout va bien ! (14 novembre 2008)

Je suis tombé hier sur cette dépêche AFP qui me laisse songeur. Petit rappel des faits : la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, est la plus vieille de France. Caractérisée par des incidents à répétition, sa mise à l'arrêt est réclamée depuis longtemps par les associations de défense de l'environnement et la plupart des candidats à la dernière élection présidentielle. L'an prochain, une "visite décennale" doit être organisée. Cette visite est déterminante car elle doit permettre aux contrôleurs d'apprécier la capacité ou non de la centrale à fonctionner encore pendant  quelques temps. Or, de manière bien maladroite, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), vient elle même de démontrer que cette visite ne sert à rien et que son résultat est connu d'avance : tout va

Centrale fessenheim.jpg

bien, ne vous inquiétez pas, Fessenheim peut encore fonctionner 10 voire même 20 ans. Ce qui me surprend, ce n'est pas tant cette analyse de l'ASN que l'absence d'intérêt, notamment médiatique, pour ce propos tenu lors d'une conférence de presse de son président, M Lacoste, ce jeudi 13 octobre...

Voici la dépêche :

Nucléaire: "très improbable" que Fessenheim soit arrêtée en 2009

PARIS - Le président de l'Autorité de sûreté nucléaire française, André-Claude Lacoste, a jugé "très improbable" jeudi que la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus ancienne du parc français, soit mise à l'arrêt suite une inspection décennale prévue en 2009.

Cette inspection complète, la troisième que doit subir le réacteur alsacien mis en service en 1977, peut aboutir à différentes conclusions sur lesquelles M. Lacoste a déclaré qu'il ne voulait pas "anticiper".

Une hypothèse est que "Fessenheim continue à fonctionner encore dix ans" et que soient dressée la liste "des questions qui seraient à traiter en priorité si Fessenheim devait continuer à fonctionner 20 ans", a détaillé le président de l'ASN au cours d'une conférence de presse.

Une autre hypothèse est que la centrale, dont des antinucléaires français, allemands et suisses réclament la fermeture à cause des risques sismiques, d'inondation et d'une série d'incidents, "continue encore à fonctionner quelques années, moins de 10", a-t-il ajouté.

"On peut aussi imaginer que Fessenheim ne puisse plus continuer à fonctionner. Ca me paraît très improbable. Ce n'est pas vraiment l'hypothèse que j'imagine", a-t-il encore dit.

Les antinucléaires ont annoncé fin octobre qu'ils allaient saisir le Conseil d'Etat après le rejet par le ministère de l'Ecologie d'un recours demandant l'arrêt définitif de Fessenheim.

(©AFP / 13 novembre 2008 17h59)

 

10:40 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |