Grenelle : la mode de la sinistrose (25 septembre 2008)

La mode est décidément à la sinistrose. Je n'en finis pas de lire des déclarations, des tribunes, des communiqués, des articles qui annoncent tous la mort ou l'enlisement du Grenelle. Oui mais voilà : une fois que l'on a dit ça...on a rien dit. Paradoxe, pendant que de grands esprits se réjouissent à l'avance d'une mort qui leur permettrait de confirmer la pertinence de leurs pronostics de départ, un sondage IFOP/ Baromètre de la nature révèle que, non seulement les français estiment que le Grenelle a été un évènement important mais qu'en plus ils attendent des résultats concrets. Il ne s'agit là que d'un sondage et il n'est pas nécessaire de lui accorder trop d'importance. Toutefois, il me semble plus utile d'agir pour répondre à cette demande d'actes concrets, plutôt que de se lamenter, sagement assis dans un fauteuil. Certes le Grenelle est un processus qui n'est pas parfait, qui avance doucement, qui est critiquable à des biens égards. Certes le Grenelle n'est pas une fin en soi et n'est qu'un levier parmi d'autres pour défendre l'environnement. Certes le Grenelle de l'environnement doit enfin accoucher même si sera nécessairement dans la douleur. Il n'en demeure pas moins que contre la mode de la sinistrose, je préfère le pari de Pascal : qu'ais je à perdre dans le Grenelle ? Réponse : rien du tout. J'aurais beaucoup appris, beaucoup rencontré et obtenu quelques victoires non négligeables. L'une d'entre elles tient certainement à ce que le MEDEF, par la voix de son représentant, mardi dernier, a déclaré que son organisation n'oppose pas fiscalité écologique et croissance. Cela étant, l'impatience grandit et tant mieux. Vivement que le Parlement débatte des projets de lois Grenelle, que l'on rédige les décrets d'application et que l'on passe enfin aux choses concrètes !Image ecologie_politique.jpg

 

14:35 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |